Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'esthétique est mourante                     L'esthétique est mourante
Sources (*) :              

 

Portrait d'Arnold Schoenberg (M. Ray) -

Colloque de l'INHA, le 6 octobre 2006.

En 1913, Schönberg accepte la transgression des normes esthétiques, mais pas celle des normes de comportement ni de la propriété privée

   
   
   
                 
                       

 

Le concert à Vienne (31 mars 1913) a commencé par des pièces de Webern, qui ont déclenché le rire. Puis un concerto de Schönberg, puis des lieders de Berg. Il y a eu un tel désordre dans la salle que l'oeuvre de Mahler qui devait être donnée à la fin a été annulée. Scènes de violence et de colère dans le public. "Scandalconcert" sans précédent dans la musique. Un débat a suivi pendant des semaines et des mois.

Réaction de Schönberg : "Le fait de troubler le silence net même l'ambiance d'un concert doit être envisagé comme la destruction d'une propriété privée morale et matérielle". Pour Schönberg, il y a destruction de l'oeuvre dès qu'il y a perturbation dans sa réception. A la suite de cela, Schönberg veut interdire les perturbations en mettant un avertissement sur les billets des concerts. Il entend se placer sur le plan juridique. Il y a selon lui transgression de la propriété privée, mais aussi des normes de sociabilité. On peut siffler après l'oeuvre, mais pas pendant.

Contre-argument d'un critique : "en allant à un concert, je m'attends à entendre de la musique, mais pas les balbutiements d'un cerveau dégénéré."

En réalité l'argument est rhétorique (voire moral) et pas vraiment juridique, même si Schönberg a voulu situer le problème sur ce plan.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

DestructionAvantGardes
ArtEsthetique

NS.NNQ

WSchoenbergTransg

Rang = TSchoenbergNormes
Genre = MK - NG