Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Ah, l'art? Que des apories!                     Ah, l'art? Que des apories!
Sources (*) : La prière               La prière
Carl Einstein - "Georges Braque", Ed : La Part de l'Oeil, 2003, p58

 

L'abbe de l'abbaye de Jean Genbach (A. Alex eiff, 1927) -

Celui qui contemple une oeuvre d'art dévie son énergie vers elle, comme celui qui prie

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Carl Einstein parle plus particulièrement du tableau, mais son propos peut être généralisé à toute oeuvre d'art dont la valeur réside dans l'accroissement des tensions de l'expérience vécue par le contemplateur. L'oeuvre est chargée et animée par l'énergie qui se dégage de celui qui contemple ou qui prie. La force historique des tableaux tient à cette transmission. Les tableaux sont des conducteurs d'énergie. En eux se condense ce qui menace de devenir inconscient, les tendances qui acquièrent ainsi un caractère fixe que l'esprit peut maîtriser. On projette hors de soi des impulsions démesurées. On acquiert l'illusion consolatrice de la durée, mais c'est un processus de mort.

Les tableaux sont marqués par la tension entre dynamisme psychique et spatialité.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Einstein_Carl
ArtQuid

JP.KKI

ProPriere

VA.UJJ

T.prière

Rang = M
Genre = MK - NG