Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Le moderne et son double                     Le moderne et son double
Sources (*) : Ctp, le Contemporain               Ctp, le Contemporain
Jim Valkama - "Le moderne et son autre", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 9 novembre 2006

 

-

Sur le Contemporain

[Le moderne a toujours été double, il est la duplicité même]

Sur le Contemporain Autres renvois :
   

Le Contemporain

   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

Qu'est-ce que la modernité? Peut-on la considérer comme une période historique déterminée? Quand commence-t-elle et quand finit-elle? Ces questions ont fait l'objet d'une infinité de réponses. Peut-être commence-t-elle avec la mode ou peut-être est-elle aussi vieille que l'humanité. Je ne prendrai pas position sur ce point. C'est sur un autre point que je voudrais insister : depuis le départ (s'il y en a un) jusqu'à aujourd'hui, la modernité a toujours été double. Si l'on a inventé un mot comme le post-moderne, c'est pour rendre compte de cette duplicité. Le post-moderne ne diffère en rien du moderne; il n'est qu'un des avatars de ce dédoublement.

Nous ressentons cette duplicité sous une infinité de modes : malaise, désordre, discordance, tremblements de la voix, citations, répétitions, retour de fantômes, de comportements et de préjugés qu'on aurait cru disparus (comme chez Goya), crise des oppositions classiques (hymens), déchirements, basculements dans l'art et conjonction de l'art et du non-art, désintérêt, désengagements, ennui, violences, inhumanités cachées sous le voile de humanisme, etc... Partout, sous l'habit du moderne, revient l'ancien, le dissimulé, voire l'archi-dissimulé.

Bref, la duplicité inaugurée au Sinaï continue à se révéler.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

La modernité commence quand le mot masculin, "un mode", devient féminin, "la mode"

-

Une oeuvre ne peut devenir moderne que si elle est d'abord postmoderne

-

L'Orloeuvre a toujours été double - comme la modernité

-

La modernité se caractérise par un discord permanent des systèmes symboliques, où s'engouffre toute émission de parole

-

La peinture contemporaine se désintéresse du moderne comme du postmoderne

-

La date de la fin de la modernité est indécidable, car la fin de la modernité est presque aussi vieille que la modernité

-

Ce qu'on appelle aujourd'hui "moderne" ou "nouveau" est aussi quelque chose d'extrêmement ancien, d'archi-dissimulé

-

["Post-moderne" est le nom donné à l'échec du modèle téléologique de la modernité]

-

Au jour où nous sommes comme au temps de Mallarmé, la crise de l'opposition alternative est un hymen entre "hier" et "demain"

-

L'esprit moderne constate le désordre dans lequel nous vivons : incapable de se représenter le monde actuel, il lui est impossible d'imaginer son avenir

-

La modernité est née avec ses fantômes, comme le montre Goya qui leur a prêté sa voix

-

L'humanisme est un mot magique et apaisant qui appelle à la conjuration des violences, des dissemblances et des inhumanités

-

Le paradoxe du post-moderne, c'est que, bien que le jugement n'ait ni fondement ni critères, nous ne pouvons pas nous en débarrasser

-

L'ennui caractérise le Dasein moderne

-

Sous le renversement du présent, sous chaque assemblage, les chiffres, blancs et sans voix, n'en finissent pas de courir

-

[Dans le postmoderne, ce qui est en jeu n'est pas le nouveau, mais la répétition (ou la citation)]

-

Le second temps de la modernité révolutionne la voix

-

[Autour de 1889-1907, quelques oeuvres anticipent le second temps de la modernité en montrant la plénitude d'une jouissance suspendue, irréelle, proche du basculement]

-

Le readymade est un geste qui 1/ inscrit l'anti-art et le non-art dans l'art moderne 2/ recycle l'art dans le postmoderne

-

Sinaï aujourd'hui est un nom de la modernité

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Jim
CtpModerne

AA.BBB

MQiCtp

DM.MOD

PlanSite

CN.LDF

CN_CtpModerne

Rang = LModerneDouble
Genre = -