Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La main pense au présent                     La main pense au présent
Ferdinand Hodler               Ferdinand Hodler

 

Femme en extase (Ferdinand Hodler, 1911) -

Femme en extase (Ferdinand Hodler, 1911)

   
   
   
                 
                       

logo

 

On parle souvent par les mains. En peinture, faute de mieux, les mains servent à figurer la parole. Ici Hodler utilise le même procédé pour figurer l'extase. S'il avait montré un corps vibrant, tendu vers l'au-delà, il aurait pris le risque d'impudeur (beaucoup de peintres l'auraient fait justement pour ça, mais pas Hodler). L'extase est par nature impudique, mais comme on la suppose aussi pure, faire le choix de la figurer par les mains peut apparaître un compromis acceptable. Au mouvement, qui affecte l'ensemble du corps, s'ajoute un symbolisme particulier des mains. Il ne faut pas qu'elles soient dans une position naturelle. Elles ne vibrent pas comme chez Kokoschka, elles montrent ce qui vient d'ailleurs, ce qui ne s'intègre pas dans le discours habituel.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Hodler
VoixMain

GX.TAS

HodlerParcours

QT.ACC

zi.1911.Hodler.FerdinandGenre = MR - iVoix