Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Musique, plaisir religieux                     Musique, plaisir religieux
Vibration de la peinture               Vibration de la peinture

 

Arnold Schoenberg (Oscar Ko koschka, 1924) -

L'invention, qu'elle soit picturale ou musicale, passe par les mains

   
   
   
                 
                       

logo

 

Le peintre semble avoir voulu fixer le moment de l'invention, quand la nouveauté se fige dans l'esprit. La main, comme souvent chez lui, occupe la place privilégiée. Elle bouge encore, elle finit tout juste de vibrer avant le temps d'arrêt où la composition se stabilise, le temps de réception qui se lit aussi dans le regard.

L'affinité entre Kokoschka et les musiciens viennois (Arnold Schönberg, Alban Berg, Anton von Webern, le triple A des débuts de la musique contemporaine) est connue, mais rarement analysée à l'intérieur même de la peinture. S'il a peint Schoenberg dans le temps de la création, il a peint Webern dans le temps de la méditation (avec une oreille, mais sans mains).

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Images
ProMusique

SS.KLL

KokoschkaParcours

MU.KLO

zi.1924.Kokoschka.Oscar

Rang = YKokoschkaSchoenberg
Genre = MJ - NA