Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le statut de victime                     Le statut de victime
Francisco de Goya y Lucientes               Francisco de Goya y Lucientes

 

-

La folie est une voix sans lieu

Le Préau des fous à Saragosse (Goya, 1793)

La folie est une voix sans lieu
   
   
   
                 
                       

logo

 

Ce tableau est peint un peu plus d'un an après le début de sa surdité et les massacres de septembre 1792 à Paris, quand furent tués environ 1400 prêtres, contre-révolutionnaires, prisonniers de droit commun, prostituées, folles et même orphelines. Les contemporains de Goya allaient dans les asiles pour s'amuser à la vue des comportements bizarres. Goya, devant ce spectacle, peu après avoir subi lui-même des hallucinations, change la fonction de l'artiste. Là commence, comme l'explique Yves Bonnefoy, le regard de révulsion et d'extase, aux confins entre pensable et abîme, où le langage a cessé de farder la réalité et de rassurer l'être humain (Goya, Ed William Blake, p55). Là prend fin le grand mensonge social qui était jusqu'alors la fonction de la peinture. Sous le regard de Goya, les fous ne sont plus des curiosités, mais des victimes.

 

LePreauDesFousASaragosse_K484.jpg

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Goya
IVocalVictimes

BV.NER

GoyaParcours

EP.LPE

VoixFolie

VP.LKK

zi.1794.Preau

Rang = YGoyaPrea
Genre = A -