Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                 
 
                     
Existe-t-il un art juif?                     Existe-t-il un art juif?
Sources (*) :              
Dominique Jarrassé - "Existe-t-il un art juif?", Ed : Biro Editeur, 2006, p18

L'art judaïque disparaît au moment précis où la notion d'art juif comme catégorie de l'histoire de l'art est construite, vers 1853

   
   
   
                 
                       

Il n'y a jamais eu d'architecture juive. Ce sont les phéniciens qui ont construit le temple de Salomon. Même si la bible mentionne que de nombreux artistes juifs ont été déportés de Jérusalem par Nabuchodonosor, il ne reste aucune trace de leur production, et les synagogues et temples n'ont aucun style particulier. A ceux qui tiennent à décrire un art juif, on est tenté de demander : Qu'entendez-vous par "art juif"? Si on laisse de côté l'art cultuel ou cérémoniel, on ne trouve pas d'autre réponse que celle-ci : l'art juif est celui qui est fait par les juifs. Une telle réponse n'a aucune place dans l'histoire de l'art.

La notion d'un art juif comme catégorie de l'art est née en 1853 avec les Questions sur l'art judaïque de Félix de Saulcy (p14). L'ouverture d'un musée judaïque au Louvre date de la même année. Elle est concomitante de la naissance de la Wissenschaft des Judentums et de l'historicisation de la culture juive (p23). Elle conduit à définir un art judaïque compatible avec la culture académique dominante (manuscrits et art cérémoniel). Mais ni cela ni les découvertes archéologiques à la datation incertaine ne donnent une réelle substance à l'art judaïque, dont la notion tombera en désuétude dans les pays occidentaux (p36), et ne prospèrera en Europe de l'est que dans le contexte du mouvement national juif.

Selon Joseph Gutmann (qui était aussi rabbin), la notion d'art juif ne se justifie que jusqu'en 1800, c'est-à-dire jusqu'à l'émancipation. C'est le postulat de Gutmann.

On peut appeler art judaïque le travail des artisans qui ont fabriqué des objets de culte pour les communautés juives, y compris les livres et les rouleaux. On fabrique toujours de tels objets, mais cela relève plus de l'industrie que de l'art. S'il y a encore un art juif, c'est un art des juifs, c'est-à-dire des individus juifs. Il est parfois mystique ou influencé par les textes, mais il est rarement cultuel.

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
 
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Jarrasse
HebArt

UD.FRE

WArtJuif

Rang = O
Genre = -