Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
L'art invite à l'inconnu                     L'art invite à l'inconnu
Sources (*) : Ah, l'art? Que des apories!               Ah, l'art? Que des apories!
Jacob Baal-Teshuva - "Rothko", Ed : Taschen, repris par Le Monde, 2005, p37

 

-

Mystère dans la peinture

[L'art est une aventure qui nous emmène dans un monde inconnu]

Mystère dans la peinture
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Première phrase du PROGRAMME EN CINQ POINTS publié par Marc Rothko et Adolph Gottlieb dans le New York Times du 13 juin 1943, dont voici le texte complet :

Nous croyons que nos tableaux rendent compte de nos convictions esthétiques, dont quelques'unes sont développées ci-après :

1. Pour nous, l'art est une aventure qui nous emmène dans un monde inconnu. Seuls ceux qui assument librement cette hardiesse peuvent explorer ce monde.

2. Ce monde de l'imagination appartient à l'imaginaire et se trouve en opposition abrupte avec la pensée commune de l'homme.

3. Notre tâche d'artistes consiste à amener les hommes à voir le monde comme nous le voyons, et non comme eux le voient.

4. Nous préconisons le mode d'expression de la pensée complexe. Nous sommes pour les grandes formes parce qu'elles sont d'un effet plus clair. Nous voulons revaloriser la surface picturale. Nous sommes pour les formes bidimensionnelles parce qu'elles détruisent l'illusion et qu'elles sont véridiques.

5. Une idée communément répandue parmi les peintres consiste à croire que ce qu'on peint n'a pas d'importance du moment que c'est bien peint. C'est là du pur académisme. Il n'existe pas de bonne peinture sur rien. Nous affirmons que le sujet est primordial et songeons ici uniquement au domaine thématique tragique et intemporel. Sur ce point, nous nous sentons proches de l'art primitif et archaïque.

-------

On retrouve le point 1 chez de nombreux peintres, de Soutine à Soutter.

Le point 3 s'oppose à une tendance de l'art contemporain qui veut impliquer le spectateur dans la fabrication de l'oeuvre. Une telle pratique "interactive" ne peut, selon Rothko et Gottlieb, que reconduire la pensée la plus commune. Le véritable artiste exprime une idée. Une simple surface, sur laquelle de la peinture est soufflée, peut induire chez le spectateur un rapport actif, une extase, une spiritualité, une mystique.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

La peinture est l'expérience d'un drame commençant comme une aventure inconnue dans un espace inconnu

-

Une surface opaque peut ouvrir sur l'inconnu

-

Le tableau est une idée pensée à fond, par l'intermédiaire de laquelle sont véhiculés des messages prophétiques et éthiques

-

L'art est une anecdote de l'esprit, la seule possibilité de concrétiser sa vitesse et son silence

-

Un langage fondé sur le rapport actif entre le spectateur et l'oeuvre modifie en profondeur la nature et la forme de la peinture abstraite

-

Les expansions chromatiques sont douées d'une force mystique qu'elles transmettent au spectateur

-

Louis Soutter dessinait comme un scribe, le regard tourné vers un texte inconnu

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Rothko
RothkoInconnu

AA.BBB

ArtQuid

JM.JMM

RothkoParcours

OI.THK

KB_RothkoInconnu

Rang = O
Genre = -