Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Mode d'emploi idixien                     Mode d'emploi idixien
Sources (*) : Le "corpus" derridien, indissociable de la vie               Le "corpus" derridien, indissociable de la vie
Pierre Delain - "Pour une œuvrance à venir", Ed : Guilgal, 2011-2016, Page créée le 17 janvier 2007

 

Exercice a main libre (1899) -

Corpus derridien, l'énigme de l'oeuvre

Le corpus derridien ne se rassemble jamais en totalité; chaque lecture en invente et circonscrit les limites

Corpus derridien, l'énigme de l'oeuvre
   
   
   
               
                       

 

1. Incomplétude.

L’œuvre derridienne se confond-elle avec le corpus écrit, tel qu’on peut le consulter dans les bibliographies? Ou bien déborde-t-elle ce corpus, et alors où s’arrête-t-elle? Faut-il considérer, dans cette œuvre, seulement les livres, les articles, les interviews ou bien inclure les archives, les traces audiovisuelles, les photographies, les attitudes, les gestes, les éléments biographiques tels qu’ils ont été rendus publics? Faut-il considérer que ce corpus s'arrête quelque part, ou bien requiert-il les axiomes d'incomplétude que Derrida lui-même a sollicités à propos du corpus de son amie Hélène Cixous?

Autre question : la littérature secondaire derridienne, les lectures ou contresignatures par d’autres auteurs, les interprétations, y compris celles qui s’écrivent aujourd’hui, plus de dix ans après sa mort, sont-elles à prendre en considération dans le corpus? Cela pose la question des limites (souvent différentes les unes des autres) que pourraient privilégier ou légitimer différentes institutions. A priori, aucune de ces limites, ni spatiales ni temporelles, n'est plus justifiée qu'une autre, aucune ne peut prévaloir sur une autre. L’œuvre derridienne ne se montre jamais totalement. A chaque étude ses limitations, qui sont celles de l'étude, pas celles de l'oeuvre.

 

2. L'ensemble et les parties.

Si l'analyse de la totalité du corpus derridien est une tâche impossible, ce n'est pas seulement à cause de sa dimension (plus de 80 livres publiés en langue française, sans compter les interviews, les textes en langues étrangères, les enregistrements audio ou vidéos, les films, les archives, la correspondance, etc.), c'est aussi et surtout pour des raisons de principe. Lire Derrida - comme n'importe quel auteur, y compris le moins prolixe des auteurs - est toujours une opération double : on ne lit qu'un fragment, mais avec à l'"esprit" une "idée" de l'oeuvre, idée sans laquelle on ne pourrait que se noyer dans les complexités de ce fragment (aussi petit soit-il). Pour lutter contre la désorientation, on se crée des schémas, des lignes directrices, dont le rapport avec l'oeuvre lue est incertain. Si chaque partie de l'oeuvre déborde l'oeuvre elle-même, travailler sur une partie de l'oeuvre n'est pas partiel, au contraire : même sans rassemblement ni totalité, cela implique l'ensemble. Toute autre lecture ne serait qu'un fantasme.

 

3. L'oeuvre à venir.

Le corpus est instable. Il est reconsidéré dans chaque analyse, chaque interprétation - ce qui implique que le présent texte, comme toute autre lecture, fabrique son corpus. Il choisit certaines publications, dans certaines éditions, et dans les publications citées, il choisit certains passages. Il choisit aussi (ne serait-ce que par le caractère limité de cette «thèse») d’omettre la plus grande partie de ce qui est supposé faire partie du corpus.

Il n’y a pas seulement chez Derrida une œuvre au sens courant, il y a aussi une «œuvre à venir», comparable au «livre à venir» annoncé dans Papier machine - cette oeuvre-là, c'est nous qui l'écrivons.

---

Voici, par ordre chronologique, la liste des textes "idixés" (c'est-à-dire indexés dans le Derridex) ou en cours d'idixation. On trouvera la liste de l'ensemble des textes de Jacques Derrida dans les bibliographies que nous avons établies (éditoriale et chronologique - 1953-89 et 1990 et suivantes). L'abréviation en gras est celle qui est utilisée pour le titre dans les moteurs de recherche du site.

 

 

 

- Textes idixés (le texte a été pris en compte dans toute sa longueur, mais la densité d'idixation peut varier) :

1962 : IOGH (Introduction et traduction de l'"Origine de la géométrie" de Husserl).

1967 : DLG ("De la grammatologie"), EED ("L'écriture et la différence"), VP ("La voix et le phénomne").

1972 : LD ("La dissémination"), Positions, Marges (Marges de la philosophie).

1975 : Economimesis.

1976 : Fors. (Fors, les mots anglés de Nicolas Abraham et Maria Torok, préface à "Cryptonymie, le Verbier de l'Homme aux loups").

1978 : VEP ("La vérité en peinture").

1985 : LDRP ("Lecture du Droit de Regards de Plissart"), Préjugés ("Préjugés, devant la loi").

1986 : Schibboleth ("Schibboleth. Pour Paul Celan"), FLS (Forcener le subjectile. Préface aux dessins et portraits d'Artaud).

1987 : Ulysse gramophone, deux mots sur Joyce.

1988 : PaulDeMan. Mémoires. Pour Paul de Man, Signéponge.

1990 : MEDA ("Mémoires d'aveugle. L'autoportrait et autres ruines"), Limited (Limited Inc.), DDALP (Du droit à la philosophie)

1991 : Circonfession., DLT (Donner le temps I, La fausse monnaie)

1992 : Déplier Ponge, entretien avec Gérard Farasse.

1993 : SMX ("Spectres de Marx"). Khora. ("Khôra"), Pregnances (sur Colette Leblé),

1994 : Fourmis (Fourmis, in Lectures de la différence sexuelle), FDL ("Force de loi"), PDLA (Politiques de l'amitié, suivi de L'Oreille de Heidegger).

1995 : Avances (préface au livre "Le Tombeau du dieu artisan" de S. Margel), MADA ("Mal d'archive, une impression freudienne").

1996 : Echographies ("Echographies de la télévision", entretiens filmés avec Bernard Stiegler), LMDA. Le monolinguisme de l'autre, ou la prothèse d'origine, UTD (Un témoignage donné)

1997 : UVAS : Un ver à soie - Points de vue piqués sur l'autre voile, RDLH (Anne Dufourmantelle invite Jacques Derrida à répondre de l'hospitalité), DPPVC (Le droit à la philosophie du point de vue cosmopolite), CTPEE (Cosmopolites de tous les pays, encore un effort!).

1999 : DAD (D'ailleurs Derrida, film), AQDJC (L'animal que donc je suis")

2000 : CEM (Entretien avec Valerio Adami in "Couleurs et mots"). FS ("Foi et savoir", suivi de "Le Siècle et le pardon"), TLM (Tourner les mots, au bord d'un film), (EDAP). Etats d'âme de la psychanalyse.

2001 : CahiersCin (Interview sur "Le cinéma et ses fantômes"). DQD ("De quoi demain"). HEF2 ("Heidegger en France", entretien avec Dominique Janicaud). LCDT ("La connaissance des textes - Correspondances entre Simon Hantai, Jean-Luc Nancy et J.D.), DLH (Autour de Jacques Derrida, De l'hospitalité), LUSC (L'Université sans conditions).

2001-02 : Sem2001 : (Séminaire "La bête et le souverain" Volume 1).

2002 : ALM (Artaud le Moma - Interjections d'appel), TAIA (Trace et archive, image et art), Sem2001 (Séminaire "La bête et le souverain", Volume 1).

2003 : ALA ("Abraham, l'autre"), GGGG (Genèses, généralogies, genres et le génie), LVB (La vérité blessante, ou Le corps à corps des langues).

2004 : RueDescartes52 (Dialogue avec Jean-Luc Nancy et Philippe Lacoue-Labarthe), Beliers.

2005 : PANPV. Penser à ne pas voir, publié dans le numéro 1 de la revue de la Fondation Adami, Annali; AAVE (Apprendre à vivre enfin).

2006 : AQDJC (L'animal que donc je suis")

 

- Textes en cours d'idixation (des parties seulement du texte ont été prises en compte) :

1974 : Glas.

1978 : Eperons ("Eperons", le style de Nietzsche).

1980 : LCP (La carte postale).

1983 : DUTA (D'un ton apocalyptique adopté naguère en philosophie).

1984 : Otobio (Otobiographies. L'enseignement de Nietzsche et la politique du nom propre.

1987 : DLE (De l'esprit. Heidegger et la question).

1992 : DLM (Donner la mort), PDS (Points de suspensions, Entretiens).

1996 : Resistances (Résistances. De la psychanalyse).

1998 : Psyche1 (Psyché. Inventions de l'autre - réédition d'un texte publié en 1987).

1999 : LCA (La Contre-Allée).

2000 : Toucher (Le toucher, Jean-Luc Nancy).

2001 : Papier (Papier machine).

2003 : C11S (Auto-immunités, suicides réels et symboliques, in Le concept du 11 septembre).

2004 : LHerneDerrida (Différents textes inédits regroupés dans le Cahier de Lherne 2004 consacré à Jacques Derrida).

 

- Les autres textes seront idixés progressivement.

 

J'entends ici par "idixation" l'indexation d'un texte selon la méthodologie du Derridex.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Delain
IdixaEmploi

YU.LUU

PlanConceptOeuvre

BE.LEF

CorpusOeuvre

CF.LEF

zi.idixation

Rang = VI
Genre = MK - NP