Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'espace est troué                     L'espace est troué
Sources (*) :              
Michèle Gastambide - "Le meurtre de la Mère, Traversée du tabou matricide", Ed : Desclée de Brouwer, 2002, p140

 

Un enfant au fond du puits -

Le trou est une porte ouverte sur l'indicible

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Avec son cercle vide, O, le mot TROU terrifie. Il perfore, il découpe une déchirure dans le corps même, dans le tissu du langage. C'est un trou dans la connaissance. Ses lettres retiennent au bord du gouffre (le réel). Il sidère, comme le vide. Il nous confronte aux abysses, comme le matricide (Oreste).

Il y aurait, selon Sartre, un trou antérieur à l'anus, présexuel, qui commanderait un culte (si c'est d'un tel trou que nous naissons, ce n'est pas d'une mère). C'est le culte de ce qui n'est pas (le néant). Peut-être les artistes nous permettent-ils de l'approcher.

Le sexe féminin, souvent vécu comme une tombe gardienne d'un trésor, célèbre, l'inquiétante étrangeté d'un monde de béances.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Gastambide
ProTrou

CI.KDQ

T.ouverture

Rang = J
Genre = MK - NG