Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Sur la Cabale                     Sur la Cabale
Sources (*) :              
Gershom Scholem - "Les Grands Courants de la Mystique Juive", Ed : Payot (première édition en 1950), 1973, p284

 

- -

La brisure des vases tient à la nécessité de donner une existence séparée au pouvoir du mal en l'éparpillant dans les klipot

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Les klipot (écorces ou coquilles) sont les rebuts des rois primitifs, qui ont été détruits car ils faisaient preuve d'un excès de sévérité. Leurs racines les plus profondes sont les forces du mal qui existaient déjà avant la brisure des vases (les points de rigueur, de jugement rigoureux, en hébreu gevoura, din). Des restes de ces forces restaient dans les sefirot (rechimou). Il fallait les éliminer, les distinguer du din (rigueur). Ce processus de sélection devait permettre aux forces démoniques de prendre une existence réelle, séparée du pouvoir du mal.

Mais l'idée que les racines du mal reposent dans le "monde des points" peut conduire à une conception dualiste de dieu. D'où la thèse que les puissances du mal se sont développées à partir des morceaux éparpillés des vases qui s'étaient enfoncés dans les profondeurs les plus basses de l'espace primordial (la profondeur du grand abîme où demeure l'esprit du mal).

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Scholem
CabCheminements

DI.IUU

U.brisure

Rang = XB
Genre = MK - NG