Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la dissémination                     Derrida, la dissémination
Sources (*) : Derrida, le phallus, phallocentrisme               Derrida, le phallus, phallocentrisme
Jacques Derrida - "La Dissémination", Ed : Seuil, 1972, pp54-5 (note)

 

Sodome, la debauche (Julius Klinger, 1942) -

Derrida / Lacan, cousinages

Le phallus n'occupe aucun centre, aucun lieu naturel, il n'est qu'un des éléments d'une chaîne infiniment ouverte, d'une dissémination qui menace la signification

Derrida / Lacan, cousinages
   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Jacques Derrida introduit la question du phallus dans une longue note assez digressive par rapport au thème en cours d'analyse, la préface, thème qu'il a choisi d'aborder dans ce texte qui est une préface au livre La Dissémination, laquelle préface est intitulée Hors Livre et s'affirme comme autre chose qu'une préface. Donc pourquoi le phallus? Et pourquoi l'introduire entre ces deux textes-là, signés Lautréamont (Les Chants de Maldoror) et Freud (La tête de Méduse)? Ne suivant aucun trajet propre, soustrait à toute relève, toute sublimation et aussi à toute "assomption" de la castration, le phallus devient le lieu où le jeu infini de substitution des signes et des différences se fige, se stabilise, se pétrifie. D'où la fonction de la pierre dans les associations derridiennes. Pierre est le phallus, écrit-il. C'est aussi la pierre d'attente, d'angle, d'achoppement, etc... En ce lieu, pour Derrida, la castration n'est pas assumée, mais déniée. C'est le lieu de l'érection, de la terreur devant l'organe génital féminin qui pétrifie le spectateur. Montrer la vulve ou montrer le sexe en érection peut protéger, mais l'apotropaïque réserve plus d'une surprise. Le pénis peut être remplacé par tous ses succédanés qui pourront, eux aussi, menacer la signification. Il peut y avoir toujours d'autres phallus. Derrida choisit le croisement de deux chaînes : grilles - colonnes - carrés - pierres - poisons (Lautréamont), et pierre - tombe - érigé - roide - mort (Freud). Ces deux chaînes peuvent ouvrir sur une infinité d'autres chaînes.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaDissemination

EP.DFF

DerridaPhallus

BO.LBO

MQiDerridaLacan

MP.LKJ

UPhallusDissemination

Rang = M
Genre = MR - IB