Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, le logos, logocentrisme                     Derrida, le logos, logocentrisme
Sources (*) : Derrida, reste, restance               Derrida, reste, restance
Jacques Derrida - "La Dissémination", Ed : Seuil, 1972, pp60-61

 

Livre de divination japonais -

Derrida, le livre

Le livre a son origine hors de lui (la restance du hors-livre), et aussi son modèle (la création par le Verbe ou le logos, le Livre de la Nature)

Derrida, le livre
   
   
   
L'oeuvre, sa restance L'oeuvre, sa restance
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Un livre peut commencer par un titre, un exergue, une préface, il peut être justifié par un prétexte, un argumentaire. Quoi qu'il en soit, le "réel" de son commencement n'est pas dans le livre, il est hors-livre [du côté de la réalité, du référent, de la chose, du sensible, du politique, de l'économique, du sexuel, etc...]. Dans le texte, ce "réel" sort de son trou comme un élément hétérogène, extérieur [l'araignée des Champs de Maldoror], supplémentaire. C'est ce que Derrida appelle un germe, une différence séminale. De cette différenciation ou différance, il reste quelque chose dans le livre (la restance), un mouvement d'insémination du texte qui introduit dans le texte une autre loi, une extériorité. Si l'on définit le livre comme une totalité, un ensemble fermé adéquat à sa propre pensée, ce reste est hors-livre, mais pas hors-texte - car le texte se prolonge au-delà des limites du livre. Jacques Derrida le compare à un fils qui ne suivrait pas la trace de son père.

Mais si le fils s'identifie à la figure paternelle, alors il répète sa parole, son verbe, son identité. Il se rallie au modèle du livre ou plutôt du Livre, celui de la création divine où c'est le Verbe qui agit et profère la vérité selon le sens, selon la totalité ordonnée du Logos.

 

 

D'un côté, le fils orphelin, de l'autre, le père intériorisé, idéalisé, sublime. Impossible d'écrire en-dehors de ce chiasme.

L'Orloeuvre n'est pas un livre. C'est un effet de restance tenant aux formes de sa structuration.

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaLogocentrisme

HL.LLK

DerridaRestance

SU.BLI

DerridaLivre

NR.PPO

ArchiOeuvreReste

HH.KHH

Usublimation

Rang = N
Genre = MK - NG