Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Téléphone, tu nous tiens                     Téléphone, tu nous tiens
Sources (*) : Le téléphone lie et coupe               Le téléphone lie et coupe
Avital Ronell - "Telephone book (Technologie, schizophrénie et langue électrique)", Ed : Bayard, 2006, p68

 

L'appel de l'autre (Antoinette Magard, 2010) -

L'appel téléphonique impose de reconnaître une certaine précédence irréductible de l'Autre par rapport à Soi

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La philosophie occidentale tend à assujettir l'autre par rapport à soi (comme effet de symétrie ou d'auto-réplication). L'appel téléphonique, qui transfère vers l'autre, va à contre-courant. Le téléphone ne disposant en propre d'aucun site, cet intérieur qui appelle depuis une extériorité interne est inquiétant. L'Autre serait-il devenu un point de commande technologisé, un enregistrement? Les concepts mêmes de sujet et d'Autre pourraient être atteints.

Le téléphone émerge en tant que source épistémiquement inaugurale. Il affirme fondamentalement une non-présence et une altérité originaires. Le soi en vient à reconnaître un auto-effacement originel. Cet appel du non-présent renvoie au fort/da de Freud, à l'inconscient.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ronell
IVocalTelephone

CC.LLB

TelephoneCoupeLie

EC.LEC

T.téléphoneGenre = DET - DET