Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la peinture                     Derrida, la peinture
Sources (*) : La pensée laisse en suspens               La pensée laisse en suspens
Jacques Derrida - "La Dissémination", Ed : Seuil, 1972, p232

 

L'actrice (George Lambert) -

Le représenté s'absente

La peinture au sens courant est une peinture de peinture : elle révèle l'essence de la pensée comme représentation

Le représenté s'absente
   
   
   
               
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Derrida commente le Philèbe, où Platon met en scène deux personnages : le scribe et le peintre. Le premier inscrit dans l'âme la sensation, le second la peint telle qu'elle est dite. S'il y a complicité entre écriture psychique et peinture, entre dedans et dehors, on est (selon Platon) dans la vérité. Derrida reprend cette logique logocentrique, mais, pour lui, l'acte du peintre est supplémentaire. Le dehors s'ajoute. Il peut se situer sur le premier versant de la mimesis (imitation fidèle), mais aussi sur le second (simulacre) : la duplicité de la mimesis infecte la peinture. Celle-ci opère comme visibilité intelligible capable de restaurer l'image nue de la chose (l'idéal de Platon), mais aussi comme supplément de la première opération.

 

 

Pour Valerio Adami, ami de Jacques Derrida, peindre signifie penser, c'est-à-dire représenter.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaPeinture

GD.HIO

ProPensee

DP.GGA

ProRepresentation

DC.QQD

U.révélationGenre = MR - IB