Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Roland Barthes                     Roland Barthes
Sources (*) :                
Roland Barthes - "La chambre claire, Note sur la photographie", Ed : Cahiers du Cinéma Gallimard Seuil [pas moins], 1980,

La chambre claire, note sur la photographie (Roland Barthes, 1980) [LCC]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Table

Ce texte a été rédigé par Roland Barthes entre le 15 avril et le 3 juin 1979, peu après la mort de sa mère, intervenue le 25 octobre 1977. Il vivait avec elle et lui a peu survécu, puisqu'il est mort accidentellement le 26 mars 1980. Le livre, publié au moment de son décès, peut être lu comme une sorte de testament : une trace unique, qu'aucune anamnèse ni aucune histoire n'aurait pu restituer. Il reste, probablement pour toujours, un point de référence incontournable pour qui interroge la photographie.

Plusieurs thématiques s'y croisent :

- une photographie n'est pas un souvenir, c'est le résultat d'un mécanisme, d'un processus chimique. Elle atteste d'un référent, un "Ça a été"indéniable, qui ne peut être comparé avec aucune autre forme "classique" de représentation.

- à peu près au moment où la photographie naît, vers le milieu du 19ème siècle, on commence à dénier la mort. Une photographie prétend conserver une image de la vie, ce qui est une façon d'assumer la mort, sans l'assumer.

- certaines photographies touchent en moi un point très spécifique que Barthes appelle le punctum. Ce point singulier est un détail, un objet partiel qui s'adresse à moi, me regarde, renvoie à un point méconnu d'une façon singulière, telle qu'aucun discours, aucun savoir constitué (studium) ne pourrait le faire.

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[La Photographie ne remémore pas le passé, elle atteste que cela que je vois, "ça a été"]

[La photographie est la façon dont notre temps assume la mort - sans l'assumer]

Dans notre société où la photographie écrase de sa tyrannie les autres images, tout se transforme en images, déréalisant le monde

Quand le réel du "Cela a été" rejoint la vérité du "C'est ça", la Photographie peut rendre fou

Ce ne sont pas les peintres qui ont inventé la Photographie, ce sont les chimistes

Le "ça-a-été", plus ou moins gommé dans l'instantanéité de la photo d'actualité, se lit à vif dans la durée de la photographie historique

La photographie apporte un trouble (de civilisation) : c'est l'avènement de moi-même comme autre

L'image photographique est pleine : elle emplit de force la vue, il n'y a plus de place, on ne peut rien y ajouter

La photographie est plate, elle ne peut pas être approfondie à cause de sa force d'évidence, sa vérité; et cependant elle procure un supplément intraitable, mystérieux

Ne me touchent que les photos qui renvoient à un centre tu, enfoui en moi-même (punctum), qui vient déranger ma culture usuelle (studium)

Le punctum d'une photo est un détail, un objet partiel qui lance le désir au-delà de ce que l'image donne à voir

Quoique contingente, hors sens, une photo parle, elle induit à penser

Dans toute photographie, ce qui est photographié est un spectre : il y a retour du mort

La photographie n'est pas une copie du réel, mais une émanation du réel passé : c'est une magie, non un art

Avec la photographie, on laisse revenir ce qu'aucune anamnèse, aucune Histoire ne peut restituer : la science impossible de l'être unique

La photographie n'est ni image, ni réel : c'est un être nouveau qui certifie une présence

L'ordre fondateur de la Photographie est la Référence; c'est son essence intraitable, que nul ne peut nier

L'essence de la Photographie, qui la rend unique, c'est qu'elle ne se distingue jamais de son référent; ce qu'elle reproduit à l'infini n'a eu lieu qu'une fois

La chambre claire, note sur la photographie (Roland Barthes, 1980) [LCC]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
BarthesParcours

ZZ.LCC

YYA.1980.Barthes.Roland

Rang = ZZ.PHO
Genre = -