Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le sensible en art est politique                     Le sensible en art est politique
Sources (*) : Art, politique               Art, politique
Jacques Rancière - "Malaise dans l'esthétique", Ed : Galilée, 2004, p34

 

Monument a la IIIe Internationale (Vladimir Tatline, 1919) -

Régime esthétique de l'art

L'art moderne reposait sur une alliance entre radicalité de l'art et radicalité politique aujourd'hui défaite

Régime esthétique de l'art
   
   
   
PostModerne = constat d'échec PostModerne = constat d'échec
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

L'utopie esthétique est l'idée qu'un art radical peut oeuvrer à une transformation absolue des conditions de l'existence collective. Cette idée est aujourd'hui contestée, voire accusée du désastre de l'art. Des philosophes ou des historiens préfèrent définir l'art radical à partir du sublime, à la manière de Kant, en le dissociant du politique. D'autres, plutôt des artistes ou des professionnels de l'art, vont encore plus loin et rejettent toute radicalité de l'art en prônant sa modestie. Pourtant ces deux courants réaffirment une certaine fonction communautaire de l'art : construire un espace spécifique, une forme de partage du monde, figurer matériellement et symboliquement le territoire du commun. L'art, y compris l'art contemporain, occupe un lieu où se redistribuent les rapports entre les corps, les images, les espaces et les temps.

-------

Les impressionnistes étaient-ils des révolutionnaires? Et Cézanne? Dans le domaine de l'art peut-être, mais certainement pas sur le plan politique. Et ceux qui ont inventé l'art abstrait, de Mondrian à Klee et Kandinsky, étaient plus des spiritistes ou des ésotéristes que des avant-gardistes. Quant aux fondateurs de la performance, sans doute étaient-ils avant-gardistes à leur manière, mais, de Marinetti à Breton en passant par Derain ou Picabia, (et même Baudelaire, Apollinaire et Picasso) on peut douter qu'aucun d'entre eux n'ait jamais espéré de manière sérieuse que l'art allait réellement changer la vie.

Il se pourrait que cette alliance ait toujours été défaite, pour la simple raison qu'elle n'a jamais existé.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Ranciere
ArtDissensus

HH.LHH

ArtPolitique

KL.LLO

RanciereEsthetique

DR.LRR

PostModerneEchec

FG.LFF

T.avantgarde

Rang = P
Genre = MK - NG