Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                 
 
                     
L'art juif fuit l'idole                     L'art juif fuit l'idole
Sources (*) :              
Ernest Namenyi - "L'esprit de l'art juif", Ed : Minuit, 1957, p24

L'art juif s'exprime en deux dimensions : il évite la sculpture et la profondeur

   
   
   
                 
                       

Je généralise ici peut-être abusivement ce que dit Ernest Namenyi dans son commentaire des fresques de Doura-Europos (vers 245 AC). Les artistes qui les ont peintes connaissaient certainement l'art hellénistique et l'art gréco-syrien. Pourtant les traits individuels des personnages sont gommés, les costumes, schématisés, ne s'ajustent pas aux corps, et ceux-ci n'ont pas de relief. Les accessoires ont plus d'importance que l'imitation de la nature. Ce n'est pas par manque de savoir, mais par refus de l'esprit grec.

Alors que la peinture et la mosaïque étaient plus ou moins acceptées en milieu juif selon les époques, la sculpture a toujours été rejetée. La ronde-bosse a été interdite jusqu'au 17ème siècle.

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
 
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Namenyi
ArtJuifIdole

GE.LGE

W.artJuif

Rang = O
Genre = -