Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Georges Didi - Huberman                     Georges Didi - Huberman
Sources (*) :                
Georges Didi-Huberman - "Devant le temps - Histoire de l'art et anachronisme des images", Ed : Minuit, 2000,

Devant le temps - Histoire de l'art et anachronisme des images (Georges Didi-Huberman, 2000) [DLT]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

 

Table

p9 : Ouverture. L'histoire de l'art comme discipline anachronique.

 

p59. I. ARCHÉOLOGIE DE L'ANACHRONISME.

p59. 1. L'image-matrice. Histoire de l'art et généalogie de la ressemblance.

p85. 2. L'image-malice. Histoire de l'art et casse-tête du temps.

 

p159. II. MODERNITÉ DE L'ANACHRONISME.

p159. 3. L'image-combat. Inactualité, expérience critique, modernité.

p233. 4. L'image-aura. Du maintenant, de l'autrefois et de la modernité.

 

 

  ----------------------------

Formulations partir de ce texte (les ttes de chapitre sont entre crochets) :

 

[L'image est une crise de temps]

[Ce que nous nommons "histoire" est une restitution analogue à un rêve]

[L'objet des disciplines historiques n'est pas le passé, mais un agencement, un montage du temps : la mémoire]

[Une mutation épistémologique de l'histoire de l'art a eu lieu dans les premières décennies du 20ème siècle en Allemagne et à Vienne]

[L'art commence historiquement quand la ressemblance parfaite, c'est-à-dire l'empreinte (imago), est abandonnée]

L'oeuvre d'art est un cristal de crise ouvert au traumatisme psychique

"Imago" désignait au départ des effigies moulées en cire, obtenues par empreinte afin de garder une trace des généalogies

Le rapport au monde ouvert par le cubisme actualise l'inquiétude du sujet face à la dissémination de l'espace

L'image apparaît comme un malaise dans la représentation

L'image d'art démonte, monte et remonte les montages visuels et temporels par lesquels se définit la philosophie du temps

Avec le cubisme, l'hallucination crée du réel

L'image est un symptôme qui ouvre le temps

Il n'est pas de forme authentique qui ne soit en même temps violence opératoire

Voir signifie mettre en mouvement la réalité encore invisible

Le travail théorique ne se pose pas en axiomatique, il a d'abord pour enjeu de réfléchir sur les aspects heuristiques de l'expérience

L'image n'est pas l'imitation des choses, mais un intervalle de temps rendu visible, une ligne de fracture où l'être se désagrège

"Imago" est un concept juridique qui suppose la dignité

L'image est anachronique car son rapport au temps est complexe, surdéterminé et exubérant

Carl Einstein a exigé l'impossible de l'histoire de l'art; en échange, celle-ci ne pouvait que l'exclure de son champ

Bien que l'anachronisme soit le péché des péchés pour un historien, il n'y a d'histoire qu'anachronique

L'image dialectique est une fulguration, une boule de feu qui franchit tout l'horizon du passé

Walter Benjamin place l'image au centre originaire et tourbillonnant du processus historique

Le mouvement qui est propre aux images, leur pouvoir spécifique, apparaît comme un symptôme, un malaise dans l'histoire de l'art

Toujours, devant l'image, nous sommes devant du temps

Walter Benjamin aura marqué son entrée dans l'histoire de l'art en disant qu'elle n'existe pas : chaque oeuvre est une monade à considérer comme telle

Les oeuvres sont en général les premiers interprétants des oeuvres

Le jeu enfantin est la première initiation à l'art

L'image authentique doit être pensée comme image dialectique, car elle réunit et fait exploser des modalités ontologiques contradictoires

Avec l'image, l'histoire est démontée et restituée comme un montage qui la montre en mouvement

En gagnant son autonomie, l'art a perdu sa puissance mythique

Une image est un montage de différences qui ouvrent l'éventail de temps hétérogènes

Un tableau est un cristal de temps

Une transformation radicale de la vision s'est produite dans l'arc tendu entre l'impressionnisme et le cubisme

Le gros plan travaille au démontage visuel des choses, à la déconstruction visuelle du visible

La révolution copernicienne de l'histoire a consisté, chez Benjamin, à passer du point de vue du passé comme fait objectif à celui du passé comme fait de mémoire

Il s'agit de ne plus escamoter dans l'oeuvre d'art sa mise en jeu de l'origine

Il y a un inconscient du temps, qui vient à nous dans ses traces et dans son travail

L'image a une double temporalité : document de l'histoire/bloc d'éternité; elle ne produit d'historicité qu'anachronique et de signification que symptômale

La modernité artistique est anachronique

Comme les Annonciations de la peinture religieuse, un symptôme annonce visuellement quelque chose qui n'est pas encore visible

L'image religieuse éloigne le sujet, l'art humaniste le centre, et l'image moderne a fini par le dissocier

Le point de vue esthétique échoue à affronter l'oeuvre d'art dans la mesure où il l'isole

La structure de l'image est celle du kaléidoscope : une poussière d'objets disparates auxquels un montage optique donne une variété de formes lisibles

L'idée d'une ressemblance parfaite repose sur un fantasme de pureté généalogique qui interdit l'échange et la permutation

Il n'y a d'histoire de l'art que de symptômes - l'étrange conjonction de durées hétérogènes

Avec le cubisme, les champs de formes sont pensés comme champs de forces : l'espace devient aussi discontinu que les objets

L'histoire de l'art est une discipline anachronique

L'histoire de l'art est la lutte de toutes les expériences optiques, des espaces inventés et des figurations

Picasso construit des formes au service d'une volonté prodigieuse de figuration intelligible

L'imago était pour les romains un rite symbolique touchant la ressemblance

Le tableau cubiste est "coupure" en ce qu'il se retire de tout simulacre de conversation

L'histoire de l'art est née au moins deux fois : en 77 de notre ère avec Pline l'Ancien, et en 1550 avec Vasari

Il faut tenter une archéologie critique de l'histoire de l'art propre à déplacer ses postulats humanistes

Devant le temps - Histoire de l'art et anachronisme des images (Georges Didi-Huberman, 2000) [DLT]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
DidiHubermanCheminements

ZZ.DLT

YYA.2000.DidiHuberman.GeorgRang = ZZ_BIB_DidiH_DLI
Genre = -