Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
François Hartog                     François Hartog
Sources (*) :                
François Hartog - "Régimes d'historicité. Présentisme et expériences du temps.", Ed : Seuil, 2003,

Régimes d'historicité, Présentisme et expériences du temps (François Hartog, 2003) [RDH]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Table

p11 : Introduction : Ordres du temps, régimes d'historicité.

 

ORDRE DU TEMPS 1

p33 : Chapitre 1 : Des îles d'histoire.

p53 : Chapitre 2 : Ulysse et Augustin : des larmes à la méditation.

p77 : Chapitre 3 : Chateaubriand : entre l'ancien et le nouveau régime d'historicité.

 

ORDRE DU TEMPS 2

p113 : Chapitre 4 : Mémoire, histoire, présent.

p163 : Chapitre 5 : Patrimoine et présent.

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[Avec le "présentisme" contemporain s'impose l'évidence d'un présent omniprésent]

[Le présentisme des musées s'organise autour de trois termes : mémoire, patrimoine, commémoration]

Le 11 septembre 2001 pousse à la limite la logique de l'événement contemporain : il s'auto-historicise et est à lui-même sa propre commémoration

Depuis 1980, le patrimoine s'est imposé comme la catégorie dominante, englobante et évidente de la vie culturelle et des politiques publiques

Le présentisme est une crise du temps : en absorbant le passé et le futur, il nie le temps lui-même

Quand l'histoire ne peut plus s'assumer qu'au présent, une "demande de mémoire" vient la questionner

Nous vivons dans un temps désorienté placé entre deux abîmes : un passé dont nous ne pouvons rien tirer et un avenir sans la moindre figure

On n'investit des lieux de mémoire que parce que la mémoire est en train de disparaître, remplacée par la rhétorique

L'économie médiatique du présent ne cesse de produire de l'événement qui désire se regarder comme déjà historique, déjà passé

La commémoration devient patrimoniale, comme si le passé ne pouvait être approprié que comme mémoire - sélectivement, par les uns et par les autres

"Praesens" signifie étymologiquement "ce qui est en avant de moi", donc imminent, urgent, sans délai

Le présent s'est étendu en direction du futur comme du passé : par la responsabilité, le principe de précaution, l'imprescriptible, la patrimonialisation et aussi par la dette

On est entré dans l'ère du tout-patrimoine où la patrimonialisation et la muséification se rapprochent toujours plus du présent

Entre 1905 et 1925, les avant-gardes artistiques se sont revendiquées comme présentistes

Le patrimoine est la réunion des objets visibles investis de signification (sémiophores) que se donne, à un moment donné, une société

Peut-être le traitement auquel nous soumettons l'événement est-il une manière de faire du temps lui-même un objet de consommation

Dans le régime moderne d'historicité (1789-1989), le temps est acteur d'une Histoire qui s'écrit au nom de l'avenir

Pour Hérodote, l'histoire était l'intervalle qui faisait passer d'une injustice à sa vengeance ou à sa réparation

La notion de "monument historique" nait à Rome vers 1420

Le présentisme fait un usage émotionnel et sensible du passé

Régimes d'historicité, Présentisme et expériences du temps (François Hartog, 2003) [RDH]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
HartogParcours

ZZ.RDH

YYA.2003.Hartog.FrançRang = ZZB_Hartog_RDH
Genre = -