Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                 
 
                     
Un sujet hors sujet                     Un sujet hors sujet
Sources (*) : Cézanne, la promesse               Cézanne, la promesse
Fritz Novotny - "Paul Cézanne, peintures et dessins (introduction)", Ed : Phaidon, Londres, 1948, pp6-7 Sur l'artPresence

L'art de Cézanne est tourné vers une réalité vide de présence humaine et de vie organique

Sur l'artPresence
   
   
   
Cézanne, pommes et autres objets Cézanne, pommes et autres objets
                 
                       

Pour le non-initié, la peinture de Cézanne paraît loin de la vie. Elle a quelque chose de froid, de rigide, presque rebutant. Les portraits semblent engourdis, les visages inexpressifs. Les êtres humains sont rares dans ses paysages, que le vent n'agite jamais. Les effets atmosphériques ne sont pas représentés. L'éclairage est neutre, intemporel (pourtant, ces paysages de Provence sont ensoleillés). Les ombres sont diffuses et floues. Il y a peu de contrastes et de lignes fuyantes Les feuillages et les objets sont immobiles, les bourgeons ne vivent pas. Ce qui est pure matière est reproduit sans joie - en opposition frappante avec le sensualisme des impressionnistes.

On est aujourd'hui habitué à ces particularités, qui sont propres à l'art du 20ème siècle. Mais elles ont choqué les contemporains. Cézanne était pourtant sentimental. Il aimait la Montagne Sainte-Victoire et ses paysans. Mais ces intentions sont étouffées, submergées par une sorte de cristallisation optique, une peinture pure simplifiée à l'extrême, qui end à rendre l'objet dans sa plénitude.

Au contraire, l'art des impressionnistes est vivant et animé.

L'art de Cézanne, légèrement cadavérisant, où les formes commencent à se déliter, où chaque objet est à la fois lourd et un peu à l'écart de sa propre place (ou supposée telle), à la fois immobile et sur le point de déclencher un mouvement, est l'entame de la dissémination.

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
 
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Novotny
ProDesubjectivation

VN.NNV

CezanneParcours

DE.EED

ArtPresence

OC.KKO

CezanneDissemination

IE.IIE

T.sasem

Rang = O
Genre = -