Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Montrer la voix comme telle                     Montrer la voix comme telle
Sources (*) : Expulser la voix               Expulser la voix
Karen Deryiceu - "Ça hurle dans l'art!", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 4 juillet 2007

 

ABCD (Raoul Haus mann, 1923-24) -

L'effondrement dadaïste

L'irruption de la voix dans l'image inaugure une nouvelle esthétique du fragment où la présentation et la représentation se contaminent l'une l'autre

L'effondrement dadaïste
   
   
   
Images et mots Images et mots
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

Les quatre lettres ABCD que Raoul Hausmann a introduites dans un autoportrait déjà ancien (photo de 1918) donnent son titre au collage. D'autres séquences de l'alphabet se trouvent sur les bords. A gauche de la bouche, le mot VOCE (la voix en italien) est souligné par une sorte de doigt phallique, tandis qu'à droite la voix se répand en une voie lactée qui recouvre le texte. La bouche, pleine de voix, est redoublée par le monocle de son oeil gauche entouré d'un trait rouge. Passons sur les éléments iconographiques : l'annonce du dernier spectacle commun avec Schwitters le 30 décembre 1923, le billet de banque tchèque rappelant un voyage de 1921, l'allusion à la suite "fmwb" de son poème-affiche qui aura été l'un des points de départ de la Ursonate de Schwitters, composée entre 1921 et 1932, et du mouvement Merz (1923-32). Toute l'oeuvre s'organise autour de cette éruption extraordinaire qui est celle de la voix dans l'image, une voix dont on a pu imaginer à l'époque qu'elle donnerait naissance à une nouvelle langue et qui est une anticipation de recherches futures qui se poursuivront jusqu'aux pictogrammes d'Antonin Artaud. L'oeuvre est un temps d'arrêt entre le passé et l'avenir, entre Rimbaud (le plan de la ville d'Harrar en haut à droite), un mouvement Dada finissant marqué pour Hausmann par sa rupture avec Hannah Höch et une autre aventure dont on ne peut pas encore savoir qu'elle tournera terriblement mal dans les années 1930.

Raoul Hausmann hurle par anticipation. La provocation verbale est un appel aux souvenirs, et aussi à une dissémination dont l'aboutissement est inconnu. L'écriture, la représentation, la figure, l'image, la photographie, les signes icôniques, les indices et les symboles, tout se mélange. De cette collision générale, de ce décloisonnement, rien de lisible ne peut sortir. Le sens s'est définitivement dérobé. Les fragments pris du réel ne se réuniront pas.

Ce montage, qui date de la fin de la période Dada (fin 1923-début 1924) est une allusion à l'implication passée de Raoul Hausmann dans le mouvement. On peut le prendre pour un bilan et une ouverture vers un avenir absolument inconnu.

 

 

L'appel à abolir les frontières entre l'art et la vie pourrait conduire à la mort, la mort de la vie comme celle de l'art.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

hausmann
IVocalVoixCommeTelle

CH.LHH

HausmannParcours

DD.LDD

ArtDada

FM.LMM

IVocalCheminements

JD.LCI

T.déploiement

Rang = N
Genre = MJ - NA