Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 

 
     
Et Kiefer restaura l'aura...                     Et Kiefer restaura l'aura...
Sources (*) : La Cabale juive en allemand               La Cabale juive en allemand
Daniel Arasse - "Anselm Kiefer", Ed : du Regard, 2007, p292

 

Lilith (Anselm Kiefer, 1997) -

Lilith montre le chemin d'une présence innommée que l'on pressent à l'arrière-plan des oeuvres de Kiefer

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Dans le mythe talmudique, après avoir prononcé le Nom ineffable, Lilith choisit l'exil et devient la figure d'une révélation négative. Kiefer transforme ce démon en une Eve qui montre le chemin de la création. La mission de l'artiste est de faire des images, malgré le 2ème commandement. L'image échoue toujours, mais elle éclaire, aussi faiblement que ce soit, la "splendeur d'un but qu'elle ne pourra jamais atteindre" (Kiefer). L'art de Kiefer exprime la mélancolie d'un fils de Lilith.

 

 

Devant le spectacle des ruines où l'histoire se présente comme un déclin inéluctable, Kiefer assume son exil. Il réenchante le monde par la présence active du sacré, sans exclure un appel à la magie et l'incantation. En faisant affleurer dans le visible les trames du temps, il restaure dans la présence matérielle de l'oeuvre l'aura de Benjamin.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Arasse
KieferAura

FN.LNF

KieferCabale

XM.LMM

XL_Lilith

Rang = Q
Genre = MK - NG