Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
L'écran vient en plus                     L'écran vient en plus
Sources (*) : Cinéma, un monde               Cinéma, un monde
Amarante Helavy - "Une morale audiovisuelle", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 25 juillet 2007

 

-

Sur le Contemporain

[Nous adhérons à l'écran car il vient en plus]

Sur le Contemporain
   
   
   
                 
                       

logo

Cliquer pour accéder ŕ son texte

 

L'écran a été au début un artefact, une ingénieuse invention qui mimait autant que possible le cadre d'un tableau. Son usage s'est étendu, élargi. Nous nous y sommes si bien adaptés que nous avons pris l'habitude de voir son plan opaque s'interposer entre le monde et nous. Nous ne voyons pas à travers lui, comme à travers une fenêtre transparente, nous voyons sur lui. Il ne creuse pas un espace avec ses points de repère, il étale une surface à laquelle nous adhérons. Cette surface ne se substitue à aucune autre, elle vient en plus.

L'écran n'invite pas à la compréhension, mais à l'identification du spectateur. C'est un masque dont on peut jouer. On peut en retenir d'autres identifications que celles de la vie courante, les imprimer dans son corps, comme des spectres. Sur cela se construisent désormais les idéologies, qu'elles soient ludiques, familiales, sportives, militantes ou nationales.

Les limites de l'écran ne sont pas spatiales (ses bords ne délimitent pas le monde du film). Elles sont, entre autres, technologiques, esthésiques ou psychologiques. La surface d'un écran a quelque chose de centrifuge, elle peut s'étendre indéfiniment. Quand l'image est sonorisée, où se trouve la voix? Dans ou hors l'écran? Elle rôde autour des limites de l'écran tout en le coupant, c'est là toute la difficulté.

Le petit écran instaure avec ceux qui y "passent" un type de dialogue dans lequel leur singularité s'évanouit.

L'écran se suffit à lui-même. Malgré tous les artefacts, il ne donne pas sur une scène, mais sur un lieu absent. La tyrannie du visible n'a plus de bornes.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Dans le théatre de la représentation, une quatrième surface semble s'ouvrir sur la scène, mais n'est qu'un voile invisible et opaque, un miroir, une projection

-

L'écran du cinéma n'est pas une scène, c'est un lieu absent

-

Dans la perspective contemporaine, un plan opaque s'interpose entre le sujet et le monde

-

Les points de fuite, de vue et de distance se dissolvent dans l'écran télévisuel

-

Remake de la Cène de Léonard de Vinci, publicité pour Marithé et Françoise Girbaud (Brigitte Niedermaier, 2005)

-

On s'identifie plus facilement aux personnages de l'écran qu'à ceux de la scène, car on peut faire abstraction de leur réalité physique pour les transposer en objets d'un monde imaginaire

-

L'écran du cinéma est un miroir où le spectateur peut trouver d'autres identifications que son propre corps

-

Pour repérer son désir sur l'image-écran, le sujet humain en joue comme d'un masque au-delà duquel il y a le regard

-

L'écran détruit radicalement l'espace pictural, car il est centrifuge (il prolonge l'espace), tandis que le cadre est centripète (il isole le tableau)

-

L'écran n'a pas de frontière; il est un cadre qui me sépare du monde du film

-

La voix du cinéma rôde à la surface de l'écran, ni dehors ni dedans

-

Au cinéma, le cadre de l'écran coupe la voix

-

L'écran cinématographique est le stade du miroir de la nation américaine, où elle anticipe l'image de son unité à venir

-

Le cinéma imprime sur l'écran, dans l'esprit, dans le corps et dans le désir des spectateurs l'immédiateté d'émotions et d'apparitions spectrales

-

La tyrannie du visible est un écran qui s'interpose devant les oeuvres d'art

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Amarante
ProEcran

AA.BBB

CinemaParcours

LE.LKL

PlanSite

KS.LKS

ER_ProEcran

Rang = zQuois_Ecran
Genre = -