Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
L'art moderne est inconsistant                     L'art moderne est inconsistant
Sources (*) : L'art comme nom propre               L'art comme nom propre
Thierry de Duve - "Au nom de l'art (Pour une archéologie de la modernité)", Ed : Minuit, 1989, p58

 

Le surrealiste Benjamin Perret injuriant un pretre -

L'art moderne commence quand l'art devient le nom d'une qualité indicible qui n'obéit plus à aucune règle pré-établie

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La modernité commence au moment où émerge l'idée de l'autonomie de l'art. L'art ne se confond ni avec le beau, ni avec une perfection sensible, ni avec l'excellence d'un savoir-faire. Il ne dépend ni du sublime, ni de la religion, ni du mythe. Sur quoi repose-t-il alors? Selon Thierry de Duve, sur sa simple désignation comme art.

-------

Quoiqu'on pense du nominalisme de Thierry de Duve, il ne peut pas à lui seul épuiser l'art. Quand par exemple Duchamp expose son readymade, il dévalorise tout critère descriptif de l'art, mais il ne détruit pas l'interrogation qui subsiste derrière le mot "art" - question sans réponse qu'on peut continuer à appeler indicible (autre forme de nominalisme).

-------

A droite, Benjamin Perret injurie un prêtre. Est-ce de l'art? Est-ce du surréalisme? Le fait que la trace de cet acte ait été conservée sous la forme d'une photo suffit-il à en faire une oeuvre?

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

DeDuve
ArtModerne

HI.LLI

DeDuveNom

MD.LMD

Q.indicible

Rang = N
Genre = MK - NP