Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le moderne et son double                     Le moderne et son double
Sources (*) : Le post - moderne est moderne               Le post - moderne est moderne
Thierry de Duve - "Au nom de l'art (Pour une archéologie de la modernité)", Ed : Minuit, 1989, p58

 

Nu, begonia et tetes (Odilon Redon, 1912) -

La date de la fin de la modernité est indécidable, car la fin de la modernité est presque aussi vieille que la modernité

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Alors que les débuts de la modernité sont aisément repérables (c'est quand l'art devient laïc : 18ème siècle), la date de sa fin est plus problématique.

La modernité vit du rejet de soi et du projet de son achèvement (c'est le point de vue de Mallarmé comme de Hegel). La négativité des avant-gardes et la course à la nouveauté s'expliquent par la visée d'un au-delà du moderne, d'un verdict anticipé et du désir d'en finir avec elle.

De Duve propose néammoins une date pour la fin de la modernité : 1917 (les readymades de Duchamp).

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

DeDuve
CtpModerne

DC.LLD

ProPostModerne

TF.LLF

WModerniteFin

Rang = WModerniteFin
Genre = MR - IA