Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Autonomie de l'art                     Autonomie de l'art
Sources (*) : Ah, l'art? Que des apories!               Ah, l'art? Que des apories!
Thierry de Duve - "Au nom de l'art (Pour une archéologie de la modernité)", Ed : Minuit, 1989, p61

 

Reduction progressive de l'art (Nadge Tecrine, 2011) -

L'art moderne est inconsistant

Dans le projet moderniste d'autonomie de l'art, l'art est défini par sa réduction progressive à ses conditions nécessaires et suffisantes

L'art moderne est inconsistant
   
   
   
Chaque art moderniste se veut pur Chaque art moderniste se veut pur
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Pour Greenberg, la condition nécessaire et suffisante de la peinture est la planéité (p124). L'histoire de la peinture moderne est la réduction progressive à cette seule convention irréductible. Le moderne est-il alors accompli, achevé? Non, car un pas supplémentaire est possible au-delà du formalisme. Il y a encore une autre convention à abandonner, celle qui laisse croire que l'art a une finalité, qu'il peut être interprété. Ce dernier abandon conduit au readymade, réduction par l'absurde du formalisme greenbergien. Le readymade résiste à toutes les interprétations. Il n'est rien d'autre que la phrase : "Ceci est de l'art", laquelle est devenue dans la modernité l'idée régulatrice de l'art comme nom propre. A travers l'autonomie de l'art, cette idée a engendré des oeuvres vécues comme émancipatrices. Le nom de l'art était l'enjeu de ces oeuvres. Quand la critique d'art s'est ralliée au "n'importe quoi" de l'art contemporain, ce nom s'est institutionnalisé dans les musées.

Quand l'idée d'autonomie de l'art se boucle, à travers le readymade ou l'art conceptuel, dans la tautologie ou le formalisme, c'est la modernité elle-même qui s'achève, un achèvement qui n'est pas chronologique car il commence dès l'origine de la modernité, et se produit à une date indécidable. Tant que nous ne sommes pas sortis de la modernité, l'idée d'autonomie de l'art demeure féconde.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

DeDuve
ArtAutonomie

DC.LDC

ArtQuid

PE.LPE

ArtModerne

CB.MBN

ProModernisme

DF.LLF

WModernismeAutonomie

Rang = L
Genre = DET - DET