Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le cinéma règle le rapport au désir                     Le cinéma règle le rapport au désir
Sources (*) : Mutation des régimes visuels               Mutation des régimes visuels
Christian Metz - "Le signifiant imaginaire - Psychanalyse et cinéma", Ed : Union Générale d'Editions, Coll 10/18, 1977, p69

 

-

Plus d'un regard

Le spectateur de cinéma s'identifie à lui-même comme pur acte de perception ou pur regard

Plus d'un regard
   
   
   
L'objet - cinéma L'objet - cinéma
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La condition de possibilité du cinéma est que le spectateur se constitue comme une sorte de sujet transcendantal, du type de celui que présupposent la perspective classique de l'art européen ou la phénoménologie du cinéma à la manière d'André Bazin.

En état de sous-motricité, ce sujet est réduit à un pur regard. Son paradoxe est qu'il est en proie à une perception réelle dont l'objet est une image.

Pendant la séance, la caméra (absente) a un représentant : le projecteur. Le spectateur a cet appareil derrière lui, derrière sa tête, à l'endroit où il se trouve. Fantasmatiquement, c'est le foyer de toute vision. Il éprouve son propre regard comme un tel foyer tout-puissant, tout-percevant, et s'y identifie.

 

 

Photo © D.R.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Metz
CinemaDesir

ME.KLD

MutationVision

EI.LEI

ProRegard

GC.LGC

CinemaObjet

CG.LEG

U.spectateur

Rang = O
Genre = MH - NP