Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le cinéma règle le rapport au désir                     Le cinéma règle le rapport au désir
Sources (*) : Art et perspective immédiate               Art et perspective immédiate
Christian Metz - "Le signifiant imaginaire - Psychanalyse et cinéma", Ed : Union Générale d'Editions, Coll 10/18, 1977, pp69-70

 

-

Quand le spectateur de cinéma s'identifie à la caméra, il se situe à la place du foyer de toute vision

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

On peut comparer la caméra à la perspective monoculaire de la Renaissance. Le sujet-spectateur est dans la position toute-puissante qui est celle de dieu même. Cette position n'est pas celle du sujet empirique; c'est celle du sujet transcendantal. Quand le spectateur s'identifie à la caméra (il ne peut pas faire autrement), il prend aussi cette posture. C'est l'identification primaire du cinéma, celle du regard.

Le point de vue de la caméra est celui du cinéaste, de l'auteur du film. Nous avons tendance à l'oublier, sauf si le cinéaste introduit une singularité (cadrage insolite, angle rare). Il se rappelle alors à nous.

 

 

Photo © D.R.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Metz
CinemaDesir

MC.MMC

EVocalPerspective

VC.LLV

U.spectateur

Rang = O
Genre = MH - NP