Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le cinéma règle le rapport au désir                     Le cinéma règle le rapport au désir
Sources (*) :              
Christian Metz - "Le signifiant imaginaire - Psychanalyse et cinéma", Ed : Union Générale d'Editions, Coll 10/18, 1977, p23

 

-

Le spectateur s'identifie au personnage du film

   
   
   
                 
                       

Pour l'acqurir, cliquez

sur le livre

 

Cela ne vaut, bien sûr, que s'il y a des personnages. Alors, l'écran du cinéma devient un miroir où le spectateur peut trouver d'autres identifications. Dans cette position, il risque une relation de fusion duelle avec ... le film (et non pas le personnage). C'est parce qu'il trouve dans le film un point d'identification qu'il peut entrer en quelque sorte lui-même dans le film (quoiqu'inversé), et fusionner avec lui.

Metz qualifie l'identification aux personnages d'identification secondaire (ou tertiaire) par opposition à l'identification primaire cinématographique qu'est l'identification fondatrice du spectateur à son pur regard (le dispositif central du cinéma).

 

 

Photo © D.R.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Metz
CinemaDesir

DD.LDD

U.identification

Rang = O
Genre = MH - NP