Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Sur les institutions                     Sur les institutions
Sources (*) :              
Christian Metz - "Le signifiant imaginaire - Psychanalyse et cinéma", Ed : Union Générale d'Editions, Coll 10/18, 1977, p13

 

-

Le but de l'institution cinématographique est d'établir entre le spectateur et le film une relation de "bon objet"

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

L'institution est hors de nous et elle est en nous. Son but est de donner au spectateur le désir de fréquenter les salles par une économie libidinale qui produit un plaisir filmique, une adhésion, par un imaginaire qui en fait un bon objet au sens de Mélanie Klein.

Les spectateurs habitués au cinéma ont intériorisé une machinerie mentale qui les rend aptes à consommer des films. Cette machinerie est double : intérieure et extérieure. Elle relie la psychologie du spectateur et les mécanismes financiers du cinéma.

L'institution vise son auto-reproduction : faire tourner l'argent. Elle prend elle-même en charge les mécanismes de sa perpétuation.

La machinerie du cinéma vante les films par un discours sur le cinéma qui met en valeur le produit. L'écrit sur le film (la critique) est une autre forme de publicité : elle idéalise l'objet, il le prolonge.

 

 

Photo © D.R.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Metz
ProInstitution

UE.LUE

S.bon

Rang = P
Genre = MH - NP