Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le cinéma vocalise l'espace                     Le cinéma vocalise l'espace
Sources (*) :              
Christian Metz - "Le signifiant imaginaire - Psychanalyse et cinéma", Ed : Union Générale d'Editions, Coll 10/18, 1977, p62

 

-

Engageant l'audition, la vision, le temps et le mouvement, le cinéma mobilise plusieurs axes de perception, mais cette perception porte sur des objets absents

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le cinéma a été qualifié de "synthèse de tous les arts". Il engage plusieurs axes de perception : la vision, l'audition, le mouvement. Les autres arts engagent des registres perceptifs moins étendus : vision des graphèmes pour la littérature, absence d'audition, de temps et de mouvement pour les arts visuels (peinture, sculpture, photographie), audition seule pour la musique.

Par opposition à l'opéra ou au théatre qui ont les mêmes caractéristiques perceptives, la position propre du cinéma tient au fait que cette richesse perceptive inhabituelle est frappée d'irréalité à un degré inhabituel de profondeur. Les acteurs de théatre se tiennent sur la scène même où se trouve le public, tandis que ceux du cinéma sont absents, ce ne sont que des images. Il n'y a même pas de scène. Au cinéma, le spectateur est tout-percevant, mais le perçu n'est pas réellement l'objet, c'est son ombre, son double, sa réplique dans cette sorte de miroir qu'est l'écran.

 

 

Photo © D.R.

Le cinéma est frappé d'irréalité dans son principe même. Il fait lever en masse la perception, mais c'est pour la basculer aussitôt dans sa propre absence, qui est néammoins le seul signifiant présent.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Metz
EVocalCinema

FF.LFF

T.perception

Rang = M
Genre = MH - NP