Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le cinéma règle le rapport au désir                     Le cinéma règle le rapport au désir
Sources (*) : Plus d'un regard               Plus d'un regard
Christian Metz - "Le signifiant imaginaire - Psychanalyse et cinéma", Ed : Union Générale d'Editions, Coll 10/18, 1977, p79

 

-

L'identification cinématographique primaire est l'identification du spectateur à son propre regard

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Pour l'enfant, le miroir est le lieu de l'identification primaire. Il se voit dans le miroir comme un autrui avant de s'identifier à son propre regard. Cette dernière identification, secondaire pour l'enfant, est fondatrice pour le cinéma : il faut que le spectateur soit réduit à un pur regard (sujet transcendantal) pour que l'illusion se produise.

Ainsi le spectateur trouve-t-il d'autres identifications que son propre corps, par exemple les personnages de la fiction. Ces identifications se diversifient : par exemple les regards des personnages dans le champ n'induisent pas le même type d'identification que ceux qui sont hors-champ. Des lignes d'identifications successives se dessinent dont l'ensemble constitue l'identification cinématographique secondaire.

 

 

Photo © D.R.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Metz
CinemaDesir

DB.LDB

ProRegard

EN.GAO

T.regard

Rang = L
Genre = MH - NP