Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Figures filmiques                     Figures filmiques
Sources (*) :              
Christian Metz - "Le signifiant imaginaire - Psychanalyse et cinéma", Ed : Union Générale d'Editions, Coll 10/18, 1977, p77

 

-

Le propre du spectateur est d'être hors-champ; et tout hors-champ rapproche du spectateur

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Quand, dans un film de fiction, un personnage en regarde un autre qui est momentanément hors-champ, on a le sentiment que son point de vue est proche de celui du spectateur. Tous deux regardent l'écran, même si la caméra, à ce moment, ne "regarde" pas dans la même direction. Le regard du spectateur comme identification fondatrice est relayé deux fois :

- il s'éclate sur toute la surface de l'écran,

- le regard du personnage hors-champ, lui-même spectateur, est le délégué du vrai spectateur. Il infléchit le parcours des identifications successives. Il est lui-même vu : comme nous voyons par lui, nous nous voyons ne pas le voir.

Les regards des personnages dans le champ sont d'autres relais. Ils peuvent eux aussi sortir du champ.

 

 

Photo © D.R.

Le hors-champ est le parergon du cinéma. Il est à la fois dans le film (hors-champ du film) et en-dehors (la caméra, le projecteur, le spectateur). C'est une bordure fluctuante, qui renforce le sentiment d'illusion.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Metz
CinemaFigures

HO.USE

U.spectateur

Rang = O
Genre = MH - NP