Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le cinéma règle le rapport au désir                     Le cinéma règle le rapport au désir
Sources (*) :              
Christian Metz - "Le signifiant imaginaire - Psychanalyse et cinéma", Ed : Union Générale d'Editions, Coll 10/18, 1977, p86

 

-

Au cinéma, le voyeur ne peut pas s'appuyer sur la complaisance de l'objet vu, qui est absent

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le cinéma est apte à traiter les scènes érotiques [ou pornographiques] qui reposent sur le voyeurisme direct, non sublimé. Il est à la même place que le voyeurisme, mais installe une nouvelle figure du manque. Si l'objet vu est absent, il ne peut pas y avoir de rapport objectal. Cette illusion est détruite. L'acteur était présent lorsque le spectateur ne l'était pas, et vice-versa. Le rendez-vous du voyeuriste et de l'exhibitioniste est manqué. Leurs démarches ne se rejoignent plus. L'ailleurs devient vraiment inaccessible. Le voyeur se retrouve vraiment seul - comme dans une scène primitive, ou avec d'autres voyeurs, ce qui est pire. Le film se laisse voir sans se faire voir. Le spectateur est privé de l'accord réhabilitant, du consensus réel ou supposé avec l'autre. L'acteur ne salue pas, il ne regarde jamais le public, il ne laisse qu'une trace.

 

 

Photo © D.R.

Tout érotisme exploite la distance à l'objet vu. Le cabaret ou le strip-tease supposent une certaine complicité perverse de l'objet, une identification croisée. Il y a toujours dans le voyeurisme une part de sadisme, car il induit le masochisme : "Puisqu'il est là, cest qu'il le veut bien" se dit le voyeur avec ou sans hypocrisie. L'exhibitionnisme de l'objet et l'interchangeabilité des places sont des fictions, mais elles sont nécessaires à l'illusion d'une pseudo-plénitude du rapport objectal.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Metz
CinemaDesir

CF.LCF

Q.absence

Rang = K
Genre = MH - NP