Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le théatre défend la voix                     Le théatre défend la voix
Sources (*) : Cinéma, art populaire               Cinéma, art populaire
Christian Metz - "Le signifiant imaginaire - Psychanalyse et cinéma", Ed : Union Générale d'Editions, Coll 10/18, 1977, p90

 

-

Le théatre a vu le jour comme une cérémonie dans la cité, tandis que le cinéma est né dans une société éclatée, individualiste, où prévalait la famille restreinte

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Le cinéma est né avec le développement du capitalisme, en même temps que la psychanalyse, dans un univers bourgeois particulièrement surmoïque. Il garde en lui quelque chose de l'interdit de la scène primitive (qu'il transgresse). Il est oedipien, honteux. En même temps il légalise, institutionnalise et généralise l'exercice interdit. Il est à la fois officiel et clandestin, la faute et sa déculpation.

Le théatre assume une tendance à la communion, à la liturgie ludique, fût-ce à l'état dégradé de rendez-vous mondain. Il est plus communautaire, tandis que le cinéma est plus pulsionnel. Au théatre, l'acteur s'exhibe, il a un contact direct avec le public, tandis qu'au cinéma, il est absent, on semble le regarder à son insu.

 

 

Photo © D.R.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Metz
ArtTheatre

FF.LFF

ArtCinema

OE.LOE

T.scène

Rang = O
Genre = MH - NP