Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le cinéma règle le rapport au désir                     Le cinéma règle le rapport au désir
Sources (*) : Perversion, fétiche               Perversion, fétiche
Christian Metz - "Le signifiant imaginaire - Psychanalyse et cinéma", Ed : Union Générale d'Editions, Coll 10/18, 1977, p98

 

-

Cinéma, croyance et dénégation

Le cinéma repose sur une série de clivages de la croyance

Cinéma, croyance et dénégation
   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

 

Au cinéma, plusieurs croyances coexistent. Le spectateur sait qu'il regarde un écran et qu'il ne voit qu'une image fabriquée artificiellement. Il n'est pas dupe de l'illusion diégétique (le récit). Pourtant il y croit, au moins provisoirement. Cette coexistence de plusieurs croyances opposées peut être comparée au fétichisme : je sais bien que le fétiche n'est pas l'objet manquant (le phallus de la mère), et pourtant mon désir s'arrête sur lui.

Pour fonctionner, le film n'exige pas seulement un clivage, mais une série complète de croyances imbriquées en chaîne :

- il faut que le faux-semblant soit scrupuleusement respecté, que la tromperie soit efficace et ait un air de vérité, que la fiction soit vraisemblable, crédible, que la machinerie soit parfaitement organisée.

- le spectateur n'y croit pas (Les événements sont fictifs), mais il faut maintenir quelque part quelqu'un qui "y croirait vraiment" : un sujet crédule dans sa crédulité (Je les crois vrais). L'instance de crédulité (Je fais semblant de les croire vrais) se constitue en une personne séparée (Mais je reste incrédule). Ces croyances opèrent par dénégation et par délégation.

Des sous-codes cinématographiques comme la voix-off, le film dans le film ou le rêve dans le film renforcent ces mécanismes.

 

 

Photo © D.R.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Metz
CinemaDesir

JC.HCJ

InsuPerversion

MD.KMD

CinemaCroyance

DE.LED

Q.croyance

Rang = N
Genre = MH - NP