Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, l'héritage                     Derrida, l'héritage
Sources (*) : Derrida, le deuil               Derrida, le deuil
Pierre Delain - "Pour une œuvrance à venir", Ed : Guilgal, 2011-2016, Page créée le 20 août 2007

 

Dame en deuil (R. Bro oks, 1910) -

Il y a trois types de deuils qui sont aussi trois façons d'hériter : l'héritage mortifère, l'introjection symbolique et le choix incalculable du fils illégitime

   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

Jacques Derrida distingue trois types de deuil :

- l'échec du deuil selon Freud. C'est le deuil mélancolique et suicidaire, quand nous incorporons le mort en tant que mort. Il nous entraîne dans un comportement mortifère.

- le deuil réussi au sens de Freud. Il y a introjection du mort et non pas incorporation. Selon Lacan, cette introjection est symbolique. Elle devient la loi du désir. Quand le fils est légitime, il introjecte le désir du père comme le sien propre - il l'ontologise (il s'identifie à lui). Il peut le critiquer, s'y opposer, il ne s'en détache pas.

- un troisième type de deuil qu'on pourrait qualifier de deuil derridien. Cette position est celle du fils illégitime. Il choisit de recueillir une part d'héritage mais, en lui, l'autre reste autre, hétérogène, hétéronome. Le père n'y reconnaîtrait pas ses petits (qui le sont néammoins). On ne détruit pas le spectre. On ne l'incorpore ni ne l'introjecte. On le laisse vivre (à la façon d'un spectre). On le respecte mais on est circonspect sur ses injonctions : certaines sont suivies, d'autres non, en fonction des circonstances, de la situation et des événements, et aussi en fonction de la lignée dans laquelle on désire se situer (passée et future). On ne se positionne pas sur le versant calculable et connaissable de la lignée, mais sur son côté imprévisible. On ne s'inscrit pas dans le temps, mais dans l'intempestif ou l'anachronique, on fait craquer les signes et les croyances.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Delain
DerridaHeritage

FB.LDD

DerridaDeuil

IB.LIB

UDeuil

Rang = Q
Genre = MK - NG