Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Le salut, aujourd'hui                     Le salut, aujourd'hui
Sources (*) : Est fiable une oeuvre qui annonce ou promet               Est fiable une oeuvre qui annonce ou promet
Pierre Delain - "Pour une œuvrance à venir", Ed : Guilgal, 2011-2016, Page créée le 23 août 2007

[La question du salut se pose à notre époque comme à toutes celles qui ont connu le mal radical]

Autres renvois :
   

Réparation

   

Messie, messianisme

   

Derrida, eschatologie, messianique

                 
                       

1. Les mythologies du salut, aujourd'hui.

A ses débuts, la modernité se croyait du côté du bien. En lui faisant rencontrer le mal radical, le 20ème siècle l'a radicalement et définitivement déniaisée. Comment songer au salut quand une machinerie monstrueuse se met sur votre chemin, manipule le monde et vous manipule vous-mêmes sans aucune résistance possible? On pourrait craindre une fin du monde à la Lars von Trier (Melancholia) ou plus prosaïquement la fin désespérée d'un monde vidé de tout contenu (à la Kervern et Delépine). Dans les deux cas (comme dans celui d'un Truman Capote qui s'était voulu justicier), le salut est impossible, et même inimaginable. On ne peut résister ni à un phénomène cosmique, ni à un phénomène culturel massif qui annihile toute puissance salvatrice, y compris celle de l'art. On se rappelle Barbarella qui proposait le salut par la mise en commun du plaisir comme bien public. C'est une solution amusante, mais peu praticable. La mythologie contemporaine véhiculée par le cinéma essaye d'autres combinaisons. Et si, par exemple, le père sauvait le fils ou prenait sa place, ou si le fils sauvait le père? Pour se rassurer, on ne résoud rien, mais on s'arrange pour que la question reste posée.

 

2. La grâce.

Comment se confronter à la question du mal sans en prolonger indéfiniment les effets, par l'échange, la dette ou la vengeance? Derrida fait revenir un vieux mot, la grâce. L'oeuvre n'est ni l'effet, ni la conséquence de l'acte initial, elle laisse venir un arrêt, un saut.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Une figure radicale du mal marque notre temps et nul autre : le mal d'abstraction, porté par la machine et les technosciences

-

L'oeuvre promet la rédemption; elle accomplit son oeuvre d'oeuvre par grâce, quasi machinalement, sans travail de l'auteur ni assistance vivante du signataire

-

Le "Grand Soir" (film de Kervern et Delépine) est un jour vide, désespéré, point d'aboutissement d'un monde (et d'un cinéma) sans contenu psychologique ni filiation

-

Dans "Le cheval de Turin", film de Béla Tarr (2011), le monde qui s'efface ouvre sur un néant inconnu, absolument indéterminé

-

Dans le film "Melancholia" de Lars von Trier, il y a quelque chose de nazi : l'entrée en scène d'un monde absolument dépourvu d'avenir

-

Le mythe de la puissance salvatrice de l'art a été anéanti par l'histoire

-

Je sauve mon fils pour qu'il me reconnaisse

-

Je prends la place de mon fils pour me sauver moi-même

-

"Je sauve mon père pour qu'il me reconnaisse"

-

L'impardonnable ne peut être ni puni, ni pardonné; il transcende le domaine des affaires humaines

-

Notre époque ne peut imaginer d'autre salut que le plaisir comme bien public (Barbarella, film de Roger Vadim, 1968)

-

Truman Capote prétendait sauver les tueurs; il n'a même pas réussi à se sauver lui-même (film de Bennett Miller, 2005)

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
   
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Delain
ProSalut

AA.BBB

ArchiOeuvrePromesse

UE.LUE

EV_ProSalut

Rang = zQuois_Salut
Genre = -