Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Dissémination, danger!                     Dissémination, danger!
L'espace de dissémination               L'espace de dissémination
Stéphane Eladdus - "Un monde sans mère", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 23 août 2007

 

-

Cézanne, la promesse

[Si l'art moderne, en son temps, et l'art post-moderne aujourd'hui, ont tant indigné leurs contemporains, c'est parce qu'ils se sentaient menacés de dissémination]

Cézanne, la promesse
   
   
   
Chronologie d'une autre perspective Chronologie d'une autre perspective
L'impressionnisme               L'impressionnisme    
                       

logo

 

Déjà, dans les annés 1860-70, le public était indigné quand on lui montrait les oeuvres qui, aujourd'hui, sont des icônes du grand public : Manet, Monet, Cézanne, Degas, Bazille, Whistler ou Fantin-Latour. Ils riaient - comme ils ont ri devant Schönberg ou Picasso. Nous ne comprenons plus pourquoi. Certes, certaines règles ou canons de la perspective ou du dessin étaient transgressés, mais l'explication est insuffisante. Devant quel danger se protégeaient-ils?

Quelque chose qui avait été soigneusement exclu de l'art pénétrait soudain à l'intérieur. Un facteur étranger, hétérogène, supplémentaire, entrait dans la composition. C'était trop. Quoi? Si peu de chose, presque rien. De l'insignifiant, du banal : une femme vaguement déshabillée, une botte d'asperges, un coquillage, des pommes mal alignées sur une nappe, une touche rapide, des couleurs simplifiées ou inhabituelles, des formes inventées. Ces choses très courantes n'étaient pas à leur place. Ce qu'il fallait auparavant cacher pour faire illusion était souligné, mis en valeur. C'était au minimum étonnant, au pire dégoûtant, voire criminel.

En plus tout ça ne poursuivait aucun but, ce n'était qu'un jeu, mais un jeu qui mettait à l'écart le plus quotidien de la vie, l'être du public.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Avec une pomme, je veux étonner Paris! (Cézanne, Pommes sur une table, 1900)

-

Dans le jeu de la dissémination se définit et s'imprime littéralement la mise à l'écart de l'être

-

Nous percevons les sensations colorées sans les maîtriser, comme des rapports qui diffèrent non par leur intensité mais par leur sonorité propre

-

Quoiqu'on puisse penser des avant-gardes artistiques, elles ont fonctionné comme une "perlaboration" de la modernité sur son propre sens

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

StŽphane
EDissMenace

AA.BBB

MQiEDiss

MU.LLU

CezanneParcours

KN.LNK

ArtChrono

1860.DI.SSE

ArtImpressionnisme

CF.FFC

IL_EDissMenace

Rang = O
Genre = -