Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le cinéma montre plus que le film                     Le cinéma montre plus que le film
Sources (*) :              
Stanley Cavell - "La projection du monde, Réflexions sur l'ontologie du cinéma", Ed : Belin, 1999, pp11-2

 

-

Explorer le cinéma comme moyen d'expression, c'est explorer un cercle entre la compréhension du film et les éléments matériels qui entrent en jeu

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Lire et voir vont ensemble. C'est une interprétation de l'apparence des choses. On ne peut pas séparer les faits d'une image et leur compréhension. Le metteur en scène comme le critique ou le spectateur donnent une signification aux possibilités et aux nécessités physiques de ce mode d'expression. Ses éléments ou ses automatismes ne sont pas connaissables en-dehors de cette exploration. Il y a réciprocité entre la matérialité de ce moyen d'expression et les événements d'un film donné.

Un fait fondamental de la base photographique du cinéma, c'est que les objets participent de leur propre présence photographique. Ils participent de leur propre re-création sur pellicule. Ils sont réflexifs, essentiels à la production de leur paraître. Ils se montrent - tandis que les êtres humains peuvent être réduits à leur signifiance, ils peuvent refuser leur participation à ce monde.

Mais cela dépend du public, qui est imprévisible. C'est lui qui le rend respectable de l'intérieur.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Cavell
CinemaPlus

FF.LFF

T.lejeu

Rang = O
Genre = MH - NP