Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La perspective immédiate                     La perspective immédiate
Francisco de Goya y Lucientes               Francisco de Goya y Lucientes
Giuliano Serafini - "Goya", Ed : Gründ, 2005, p98

 

Le combat contre les mamelouks (Goya, 1808-1814) -

Chronologie d'une autre perspective

Rien ne peut justifier la violence directe, absolue et absurde de la guerre

Chronologie d'une autre perspective
   
   
   
Une perspective qui brouille Une perspective qui brouille
                 
                       

logo

 

Giuliano Serafini, dans son livre sur Goya, compare ce tableau à la Liberté guidant le peuple de Delacroix (1830). Il est plus instructif de le comparer, par exemple, au Leonidas de David (1814). Goya est incroyablement en avance sur son temps. Il se fiche de la narration, de l'esthétique et des symboles (du genre la liberté) car après les crimes de Napoléon, il n'y croit pas. Pas de sublime, pas la moindre rhétorique, la violence est directe, absolue, assourdissante (comme dans un autre tableau de Delacroix, Les convulsionnaires de Tanger). Il ne célèbre aucune épopée, ne glorifie personne. Il a compris une fois pour toutes ce qu'était la guerre : quelque chose d'insensé. Rouge sang est le point de gravité du tableau, focalisé sur le pantalon du mamelouk mais répandu un peu partout (dispersion du point de fuite, analogue à celle que Cézanne découvrira vers 1900). Autour de ces points d'appel chromatiques qui n'organisent plus rien, la masse agitée des combattants tourbillonne. La scène est tendue, expressionniste, la composition est instable. L'équilibre du tableau dépend de la combinaison de ces gestes absurdes. La profondeur et le relief s'anéantissent dans un monde sans perspective. La succession véhémente des plans détruit tout ordre stable.

 

Le combat contre les mamelouks (Goya, 1808-1814)

 

Ce tableau a un pendant : Le 3 mai 1808, Exécution sur la montagne du prince Pio.

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Goya
IVocalImmediat

GF.LFG

GoyaParcours

HM.LHM

ArtChrono

1808.GO.YAM

BrouillageCtp

MK.LLK

T.guerre

Rang = zi_Goya_Mamelouks
Genre = MR - iVoix