Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

DERRIDEX

Index des termes

de l'oeuvre

de Jacques Derrida

Un seul mot - ou un syntagme.

         
   
Derrida, la circoncision                     Derrida, la circoncision
Sources (*) :              
Jacques Derrida - "Circonfession", Ed : Seuil, 1991, p100

 

Eponge rouge -

Je me recueille dans la plaie de la circoncision qui éponge sans fin le sang qu'elle exprime

   
   
   
               
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Derrida avoue ses parjures, son blasphème, sa trahison. Quelle trahison? Qu'a-t-il parjuré? Qui a-t-il trompé? Pourquoi se somme-t-il lui-même de comparaître devant dieu et devant la loi? Quelle est cette plaie dans sa vie qu'il compare aux escarres de sa mère malade? Il est sorti du judaïsme. Il est le dernier juif de sa lignée. Cela n'efface pas sa circoncision, mais la rend purulente. Comme celles de sa mère, ses escarres ne cicatrisent jamais. Ces plaies restent ouvertes. Le sang n'y coagule pas. La double valeur de l'acte perdure comme le double sens des "scars" : coupure / cicatrice, sang versé / éponge, mer infinie / différence finie.

-------

On peut rapprocher la circoncision de la différance (p93), et aussi de ce qui fait l'oeuvre d'art : un écoulement impossible à arrêter.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Derrida
DerridaCirconcision

EP.LOP

T.expression

Rang = Q
Genre = ME - NP