Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Pleurs, larmes                     Pleurs, larmes
Sources (*) :              
Jean-Luc Nancy - "A plus d'un titre, Jacques Derrida - Sur un portrait de Valerio Adami", Ed : Galilée, 2007, p29

 

-

Le rire, comme les larmes, ne peut être forcé ni figé, il doit survenir

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Un rire doit surprendre, il doit mettre à distance, désarçonner, déstabiliser. Un sourire forcé est horrible à voir, comme ces larmes qui, lorsqu'on les force, "ne coulent plus de l'âme".

Le rire déprend de tout savoir, il déçoit toute attente.

Se moquer de la philosophie, c'est encore philosopher. Derrida aura introduit dans la philosophie un rire inextinguible où s'oublie toute intention, un écart, une déflagration dont on voit la trace dans le portrait qu'Adami a fait de lui 257 jours avant sa mort, une ironie souveraine, un évitement de toute espèce de reconnaissance.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Nancy
ProPleurs

EC.LEC

T.survenance

Rang = O
Genre = MH - NP