Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

 

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

                     
                     
Magie du readymade                     Magie du readymade
Sources (*) : Sur le Contemporain               Sur le Contemporain
Iemanja Omulu dos Santos - "La salamandre et le caméléon", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 17 octobre 2007

 

-

[Dans le readymade se concentre le pouvoir magique de l'art]

Autres renvois :
   

Le post-moderne

   

Avant-gardes, radicalité

   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

logo

 

Le readymade est un moment essentiel de l'art, une sorte de point absolu par lequel il fallait passer pour le réduire à sa plus simple expression. En lui se concentrent le pouvoir magique de l'art, et aussi ses antinomies.

C'est le triomphe de la démocratie : l'égalité entre hommes peut enfin être généralisée aux objets. Depuis son apparition en 1915, à l'orée du dadaïsme, nous pouvons nous croire débarrassés du problème de la définition de l'art. Nous pouvons aller de l'avant, laissant derrière nous toute une problématique démodée de la nature spirituelle, de la signification ou du rôle social (etc...) de l'art. Si l'art est identique au non-art, à quoi sert-il de s'interroger? Le readymade n'a pas d'autre interprétation que lui-même. Il met un point final à une certaine modernité complaisante en laissant à nu la misère de l'artiste.

Mais l'objet le plus simple est souvent plus compliqué qu'il n'y paraît. Avec le readymade, le champ de l'art n'est pas restreint, mais élargi. Tout désormais peut y rentrer, y compris le non-art, l'anti-art et le n'importe quoi dont il est désormais prouvé qu'ils ont exactement autant de valeur que l'art. L'art moderne (ou post-moderne) n'en est pas plus modeste, mais au contraire, plus impérieux. Dans la même déclaration, l'art absorbe avec gloutonnerie la fin de l'art.

 

 

--------------

Propositions

--------------

-

Le readymade de Marcel Duchamp est le "n'importe quoi" absolu de l'art : n'importe qui disant, à propos de n'importe quel objet : "Ceci est de l'art"

-

La dignité morale du readymade est d'exposer dans sa nudité la misère de l'artiste

-

Les readymade de Duchamp mettent fin à la modernité

-

L'urinoir duchampien administre la preuve inquiétante et scandaleuse de l'identité de l'art et du non-art

-

Le readymade est un geste qui 1/ inscrit l'anti-art et le non-art dans l'art moderne 2/ recycle l'art dans le postmoderne

-

Le readymade fait ressortir l'antinomie du jugement artistique : "L'art n'est pas un concept, mais il est un concept"

-

Le readymade "Fontaine" est le symbole même de la valeur symbolique et du pouvoir magique du mot art

-

Le readymade est de l'art dans la mesure où il résiste aux interprétations

-

L'art n'existe pas : il se déclare comme l'amour, les droits de l'homme ou la fin de l'art (par le readymade)

-

Le readymade étant antérieur au mouvement Dada (le mot est utilisé dès 1915), Duchamp n'est pas dadaïste

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Iemanja
ArtReadymade

AA.BBB

PlanSite

OR.LOR

FM_ArtReadymade

Rang = zQuois_Readymade
Genre = -