Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

 
   
Merleau - Ponty                     Merleau - Ponty
Sources (*) :                
Maurice Merleau-Ponty - "L'oeil et l'esprit", Ed : Gallimard, 1964,

L'oeil et l'esprit (Maurice Merleau-Ponty, 1964 - texte écrit en 1960) [LEELE]

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

Table

Texte écrit au Tholonet, pas loin d'Aix (c'est-à-dire pas loin de Cézanne), pendant l'été 1960, un an après Le visible et l'invisible, reprenant presque à neuf les mêmes questions.

 

 

  ----------------------------

Formulations à partir de ce texte (les têtes de chapitre sont entre crochets) :

 

[La peinture ne célèbre jamais d'autre énigme que celle de la visibilité]

[La vision n'est pas une pensée, elle habite un lieu du corps]

Le tableau répond à ce qui manque au peintre, à ce qui manque au monde pour être tableau, à ce qui manque au tableau pour être lui-même

Il y a dans l'occupation du peintre une urgence qui passe toute autre urgence, un droit de regard sur toute chose, sans aucun devoir d'appréciation

L'image n'est pas une copie, une seconde chose, elle est ce qui rend possible la duplicité du voir (voyant/visible)

En apportant son corps, en le prêtant au monde, le peintre change le monde

Dans la peinture de Cézanne, le tableau n'est spectacle de rien : il montre comment les choses se font choses et le monde monde

Toute chair, même celle du monde, rayonne hors d'elle-même

Le peintre, quel qu'il soit, pendant qu'il peint, pratique une théorie magique de la vision

La vision du peintre fait naître un instant du monde où le visible se voit comme dans un miroir

Le propre du visible est d'avoir une doublure d'invisible qu'il rend présent comme une certaine absence

La peinture rend le mouvement visible par des discordances internes, des impossibilités temporelles que la photographie est incapable de montrer

Le monde est autour de moi, non devant moi, j'y suis englobé, je le vis du dedans, je le vois à partir de moi et non comme le verrait un tiers témoin de ma vision

Le sens d'une oeuvre est issu d'elle; quand on la réinterprète après-coup, on ne la change qu'en elle-même

Tout l'effort moderne de la peinture pour se dégager de l'illusionnisme a une signification métaphysique : la profondeur que Cézanne a recherchée toute sa vie

L'oeil et l'esprit (Maurice Merleau-Ponty, 1964 - texte écrit en 1960) [LEELE]

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
     
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Sources
MerleauParcours

B1.960

YYA.1964.Merleau-Ponty.MaurRang = ZZ_Merleau_Loele
Genre = -