Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Plaider pour la peinture                     Plaider pour la peinture
Sources (*) :              
Maurice Merleau-Ponty - "L'oeil et l'esprit", Ed : Gallimard, 1964, pages 25 et 31

 

Les mots me manquent (Gochav Os tresov, 2008) -

Le tableau répond à ce qui manque au peintre, à ce qui manque au monde pour être tableau, à ce qui manque au tableau pour être lui-même

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

La vision se forme, elle s'apprend par l'exercice, mais la question n'est pas là. L'oeil voit le monde. L'homme inspiré a le don de voir ce que le tableau attend. La vision ne s'apprend qu'en voyant, elle n'apprend que d'elle-même. Le peintre voit ce qui répond à ses manques (à lui). Son oeil a été ému par un certain impact du monde. Il restitue les tracés dont il est seul capable. Quand il voit les tableaux des autres, ce sont les réponses à d'autres manques.

Si le tableau nous apparaît comme révélation, c'est parce que nous n'avons pas les mêmes manques que le peintre.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

MerleauPonty
ArtPeinture

LM.LLM

NT_Tableau

Rang = N
Genre = MK - NG