Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Soutine peint ce qu'il ne dit pas                     Soutine peint ce qu'il ne dit pas
Peinture, cri, invocation               Peinture, cri, invocation
Aleth Eljinek - "Dans la plaie ouverte", Ed : Galgal, 2007, Page créée le 11 novembre 2007

 

Piece de boeuf (Sou tine, 1922) -

D'après Françoise Monnin, dans son texte sur l'exposition de la Pinacothèque à Paris en 2007-08 (Connaissance des Arts).

Soutine, artiste juif

Par sa fascination pour le sang, Soutine maintient la plaie ouverte

Soutine, artiste juif
   
   
   
Crise de la représentation Crise de la représentation
                 
                       

logo

 

En 1923, influencé par Rembrandt, il se procure aux abattoirs des carcasses de boeufs. Pour que la carcasse reste vive, il demande à sa compagne de l'arroser régulièrement de sang frais. L'odeur est terrible, les voisins se plaignent, les services d'hygiène arrivent, ils désinfectent l'atelier mais n'empêchent pas Soutine de peindre. Il faut que la viande soit morte, mais elle doit aussi pleurer. Elle doit être en même temps cadavérique et sensuelle.

On peut rapprocher ces expériences de souvenirs d'enfance, par exemple les poulets et les lapins abattus la veille de Kippour - ou d'autres scènes, fantasmées ou pas, de crimes ou de meurtres. Soutine crie encore au souvenir de ces scènes, mais le cri ne sort pas. Il le transforme en une sorte de célébration magnifique de la couleur et de la chair.

Dans Circonfession, Jacques Derrida explique que sa propre circoncision est toujours en cours, toujours à refaire. La plaie est ouverte, le sang coule, le circonciseur suce (à moins que ce ne soit la mère), et le circoncisé se recueille dans la plaie. La cautérisation échoue. La scission saigne encore. La circoncision ne s'arrête jamais. La chair s'étale comme celle de Merleau-Ponty.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Soutine
SoutineParcours

HF.LHF

SoutineArtCri

IF.LFF

SoutineArtJuif

NF.LNF

CriseRep

LS.LLS

T.juifs

Rang = O
Genre = MJ - NA