Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
Le rite noue le connu et l'inconnu                     Le rite noue le connu et l'inconnu
Sources (*) : Le judaïsme, indéfinissable               Le judaïsme, indéfinissable
Gilles Bernheim - "Cours et interventions en diverses occasions à partir de 1995", Ed : Non publié, -, 13 mai 1999

 

Commandements, synagoguen de Dubrovnik -

"Nous ferons et nous entendrons" (Naassé ve nichma)

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquťrir, cliquez

sur le livre

logo

 

Il y a, dans la tradition juive, prééminence du faire sur le dire, de l'action, c'est-à-dire du rite, sur la compréhension. C'est ce qui est évoqué lors de la fête de Chavouot, qui commémore le don de la tora du Sinaï. Le principe "Naassé ve nichma" est l'esprit même du Sinaï. On peut interpréter cela en disant qu'il faut qu'il y ait d'abord du désir. La formule complète serait : "Nous désirons, donc nous ferons et nous entendrons". Pourquoi dieu n'a-t-il pas donné la tora tout de suite après la sortie d'Egypte? Parce qu'il n'y avait pas encore le désir d'une constitution. La question du contrat ne se pose que s'il y a un désir qui dure.

Si on applique le rite, si on respecte les commandements, ce n'est pas parce qu'on y trouve son compte. On ne désire pas que pour soi, mais aussi pour d'autres. L'objet de la transmission de la tora par Israël n'est pas évaluable.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

Bernheim
ProRite

YE.LDE

HebDefinition

EF.LEF

VFaire

Rang = XB
Genre = MK - NP