Accueil
Projet
Derrida
Œuvrance
Sources
Scripteur
Mode d'emploi
 
         
           
Lire Derrida, L'Œuvre à venir, suivre sur Facebook L'activité du site, suivre le blog

TABLE des MATIERES :

                            NIVEAUX DE SENS :

Les collectes de l'Orloeuvre
   
     
La chair visible, voyante, visibilité                     La chair visible, voyante, visibilité
Sources (*) :              
Maurice Merleau-Ponty - "Le visible et l'invisible", Ed : Gallimard, 1964, p183

 

Femme au miroir (Jules Pascin, 1930) -

La chair est visibilité en soi, chose visible et voyante

   
   
   
                 
                       

Pour l'acquérir, cliquez

sur le livre

 

L'être charnel (cube, corps, texture, grain ou corpuscule) a plusieurs feuillets et plusieurs faces. Voyant et visible y adhèrent étrangement, comme deux miroirs d'où naissent deux séries d'images emboîtées. Dans toute vision, il y a un narcissisme fondamental. Pris dans cela qu'il voit, le voyant se voit encore lui-même. Il subit de la part des choses la vision qu'il exerce. Comme l'ont dit beaucoup de peintures, je me sens regardé par les choses. Je suis vu par le corps que j'habite, je suis capté par son fantôme.

La visibilité est une généralité du sensible un soi, un anonymat de moi-même. C'est cela la chair [au sens de Merleau-Ponty]. Elle n'est ni matière, ni matériau psychique, ni représentation, ni substance. Elle est un élément de l'Être, une insertion dans le visible.

 

 

 

 

 


Recherche dans les pages indexées d'Idixa par Google
 
   
 
 
Follow @pdelayin

 

 

 

 

 

   
 
     
 
                               
Création : Qylal

 

 
Idixa

Marque déposée

INPI 07 3 547 007

 

MerleauPonty
MerleauChair

HC.LHC

U.chair

Rang = N
Genre = MR - IB